Art de vivre, Cuisine, Sorties

[Sorties] La fois où mon foie a goûté au foie gras de la cabane à sucre à Martin Picard

Difficile à croire avec la tempête qu’on vient de vivre, mais le printemps arrivera un jour. Et qui dit printemps dit quoi? Cabane à sucre!

Si vous avez répondu qui dit printemps dit : les journées rallongent, ou qui dit printemps dit : la neige fond, ou qui dit printemps dit : les arbres commencent à avoir des feuilles, c’est aussi des bonnes réponses. 

Mais moi, je veux vraiment vous parler de la cabane à sucre. En fait, je veux vous parler de la cabane à sucre de Martin Picard, mieux connue sous le nom de la Cabane à sucre Au pied de cochon.

J’y suis allée deux fois depuis que ça existe. Cette année, je n’y vais pas, parce que je n’ai plus eu jamais faim depuis ce temps-là. Vous comprendrez que ce que je veux réellement dire, c’est qu’on y mange BEAUCOUP. Et par beaucoup, je n’entends pas simplement «tu te sens un peu bourrée et tu détaches tes pantalons». Non. Par beaucoup, j’entends plutôt  «tu dois sortir marcher à l’extérieur au troisième service de 8 parce que tu ne peux plus rien ingérer.» C’est ce qui est arrivé à mon frère qui  mange normalement comme un ogre. Je me souviens encore de sa face quand il s’est levé de table. Juste ça, ça valait l’expérience. 

Sa petite marche a dû lui faire du bien à mon frère, parce qu’il a goûté à tout ce qui a été servi par la suite. Et il n’a même pas été malade. Et il a même remangé depuis ce temps là.

photo 2

Tout ça pour dire que, si vous y allez un jour, je vous aurai averti. Pour éviter d’avoir à sortir prendre une marche, voici mes conseils :

  • Portez des leggings OU n’importe quels pantalons à taille élastique OU une robe bien ample.
  • Mangez léger la journée même… Et le jour d’avant.
  • Ne vous bourrez pas la face dans les premiers services. Sinon, vous n’aurez plus faim pour goûter à tout. Prenez de petites portions, voire des minis portions.
  • Enlevez du fois gras de temps en temps. Martin Picard en met partout. C’est délicieux, oui, mais le foie a ses limites. 
  • Ne commandez pas de services supplémentaires. Vous en aurez bien assez de tout ce qui est prévu au menu et vous aurez même des Doggy Bags en sortant. 

Maintenant que vous savez comment vous comporter pour survivre à la chose, voici mes coups de coeur. Parce qu’on va se le dire, c’est bon et c’est une expérience de cabane à sucre à faire au moins une fois dans sa vie.

  • La bière à l’érable. Elle est parfaite. Pas trop sucrée.
  • Les manchons de canard. C’était unanime à ma tablée de 15 personnes.
  • Les fèves au lard (une chaudière) au confit de canard.
  • Le dessert. L’an dernier, on a eu du dessert pour débuter le repas ET pour le terminer. La crème glacée à l’érable est à se jeter par terre, la barbe à papa aussi. TOUT ce qui est sucré est fantastique.
  • Le service. Certains plats arrivent à notre table de façon super originale, genre un immense gâteau des anges servi dans une cloche en verre remplie de glace sèche. Ça boucane et c’est beau. Et c’est bon.

photo 4

Le menu change à toutes les années. Comptez une soixantaine de dollars par personne, taxes, boissons et pourboires non inclus.

Je ne sais pas tout ce qu’ils servent cette année, mais je vous confirme que c’est déjà complet. Les fois où j’y suis allée, j’ai du réserver très à l’avance. En fait, le 1er décembre était la date à laquelle on pouvait faire une demande. J’avais envoyé mon courriel à minuit pile ce jour-là. Faites comme moi si vous souhaitez avoir une place l’année prochaine.

En attendant, vous pouvez goûter à la cuisine de Martin Picard en visitant son restaurant Au pied de cochon à Montréal. Il offre même des brunchs le dimanche depuis quelque temps.

Toujours en attendant, vous pouvez aussi regarder Martin Picard dans son émission Un chef à la cabane, diffusée sur les ondes de Télé-Québec. Ça donne une bonne idée de ce que votre foie verra la fois où vous mangerez du foie gras à sa cabane à sucre.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire