Art de vivre, Mode & Beauté, Sorties

[Sorties] Le talent s’expose – La galerie Dress to kill magazine

C’est mercredi le 4 juin dernier que j’ai eu la chance d’assister au cocktail de lancement de l’exposition gratuite Le talent s’expose – Galerie Dress to kill magazine du 4e étage du Centre Eaton de Montréal.

Le centre Eaton

Même Xavier Dolan fait parti de l'exposition

Même Xavier Dolan fait partie de l’exposition

Si vous êtes comme moi, vous passez faire du shopping au moins une fois par mois dans le coin de cette ville sous-terraine en plein cœur de Montréal. Il faudrait donc vous arrêter quelques minutes et monter au 4e étage du Centre Eaton pour faire la découverte d’une quarantaine de pages de magazine surdimensionnées et inspirées par des numéros marquants de Dress to kill (DTK) publiés au fil des années. [1] Et comme le mentionnait Kathia Cambron, la présidente et co-fondatrice du magazine, Le talent s’expose rend hommage à des créateurs issus de tous les horizons de la création.

Rédacteur en chef et co-fondatrice, présente de Dress to kill magazine

Rédacteur en chef et co-fondatrice, présidente de Dress to kill magazine

Que contiennent ces pages surdimensionnées?

De la mode, au cinéma, à l’art, à la musique, au design, à la mise en beauté et aux créateurs, tout y est. Lorsqu’on parle d’hommage, c’est vraiment tout un hommage aux artisans de la mode car les gens qui travaillent à l’envers du décor et dont nous n’entendons jamais parler sont grandement remerciés ici. Le magazine existe depuis six ans, ce fut donc un choix difficile parmi toutes les pièces marquantes que de choisir lesquelles seront agrandies pour l’exposition. De plus, c’est 95% des photos qui sont prises à Montréal : oubliez les achats de photos déjà faites à NY ou à LA. Ce sont les artistes du Québec qui créent ces chefs-d’œuvre.

Il n’y a que des photos à regarder?

Au contraire, des vidéos sont également installées dans l’exposition pour en apprendre davantage ainsi que des articles écrits avec soin. Ces gens y ont mis du cœur et du temps pour arriver à un bijou de magazine. Monsieur Stéphane Le Duc, rédacteur en chef et homme des plus sympathiques que j’ai rencontrés, me racontait qu’il avait lui-même pris contact par Facebook avec le designer Alexandre Vauthier, à ses débuts, avant même son premier défilé, et qu’il avait réussi à faire un truc avec lui. Maintenant, pour le marché mondial de la mode, le Canada semble être considéré comme un marché moins important. Dommage! Il nous mentionnait également que les plus vieux de ce métier sont les plus enclins à embarquer dans des projets comme ça, tandis que la nouvelle génération semble plus réticente. Avons-nous peur de l’inconnu? L’exposition est remplie de détails croustillants comme celui-ci et d’images marquantes comme Robert Lepage dans un costume plutôt féminin.

 Une des raisons d’être de l’exposition?              

Tellement sympathique!

Tellement sympathique!

Souligner et remercier tous ces créateurs, ces photographes, ces stylistes, ces mannequins, etc… tous ces gens qui contribuent à un magazine. On sait que ça ne se produit pas tout seul alors il faut beaucoup de collaborateurs pour avoir un produit final. Monsieur Le Duc, avec un grand sourire, mentionnait que le but à la base était de réunir des gens passionnés et de pourvoir s’exprimer à travers un médium qu’est le magazine. Il a également souligné le travail des stylistes, ceux et celles qui arrivent avec l’aide des photographes à raconter une histoire pour nous faire rêver. Et Dieu sait que l’on s’achète du rêve lorsqu’on choisit une revue!

 

 


[1] Communiqué de presse Dress to kill

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire