Sorties

[Sorties] Malefycia: À vos risques et périls

Je vous en ai déjà parlé, mais je le redis : J’ADORE Halloween.

[Crédit-photo: Isabelle Guart]

[Crédit-photos: Isabelle Guart]

Ayant toujours été de nature gênée, l’Halloween me permet de me « cacher » sous un costume et un maquillage et d’extérioriser une partie de moi que peu de gens connaissent.

C’était donc tout naturel pour moi d’assister à la première médiatique du festival d’horreur Malefycia. À l’entrée, le mur de bébés ensanglantés donne le ton à l’endroit. Pour casser la croûte, nous avions le choix entre des balais (fromages et pretzels), des oeufs zombies, des “vers” de jus (joli jeu de mot, je suis fière de moi”) et des crudités

 

 

 

Vincent C. et la "volontaire" Christine [Crédit photo: Jennyfer Beauregard]

Vincent C. et la “volontaire” Christine
[Crédit photo: Jennyfer Beauregard]

Sur la scène, Christopher Williams nous a offert un avant-goût du Freak Show qu’il animera le 21 et 22 octobre dès 20h30, en nous faisant recréer une scène inspirée de la série Walking Dead. Vincent C., quant à lui, a présenté un numéro assez impressionnant où, la main posée sur un bloc de bois, il plante à plusieurs reprises (et beaucoup trop rapidement pour mon cœur) un couteau entre ses doigts et ceux d’une « volontaire » de la foule. Ah oui, petit détail : pendant ce temps, il a les yeux bandés! Je pense sincèrement que j’ai oublié de respirer jusqu’à temps qu’il dépose le couteau!  Je m’attendais à ce que le Freak Show soit un peu plus freak (des trucs dégueulasses, des blagues plus lugubres, sombres), mais j’ai tout de même passé un excellent moment ! 

 

L’attraction principale, à mon avis, est sans aucun doute la maison de l’horreur. J’avais tellement hâte d’entrer à bord de l’autobus scolaire (le point de départ), je me sentais comme une enfant qui attend en ligne pour voir le Père Noël. Notre tour venu, on nous fait enfiler des chiennes de travail. Ça promet!

C’est rendu à l’intérieur que l’excitation a fait place à autre chose… du dégoût. Il faut être âgé de 18 ans et plus pour y entrer et je comprends maintenant pourquoi. Les salles vous feront  grincer des dents en explorant vos tabous à fond la caisse. Ce n’est pas comme les autres maisons hantées où les contacts sont interdits, alors préparez-vous à vous faire toucher par les acteurs et préparez-vous aussi à mettre les mains dans des substances gluantes non identifiées. Les mains les plus coquettes d’entre vous voudront passer au magasin à 1$ avant, question d’acheter une paire de gants magiques (que vous jetterez probablement après!). Moi qui aime beaucoup l’horreur et l’Halloween, j’ai été un peu déçue. Principalement parce que pour moi, l’Halloween est synonyme de peur et le moment que j’ai passé dans la maison de l’horreur était dérangeant plus qu’épeurant.  Les moments où nous circulions entre les pièces, elles, étaient à l’image de la maison hantée classique : avancer à l’aveugle en tapotant sur les murs, en appréhendant le prochain acteur qui nous fera sursauter.

[Crédit-photo:Jennyfer Beauregard]

[Crédit-photo:Jennyfer Beauregard]

Ce n’est que la deuxième édition de Malefycia et il y a matière à amélioration, mais la base est bonne.  J’ai beaucoup aimé que le directeur artistique, Mathieu Surprenant, soit présent pour recueillir nos commentaires. Il était extrêmement réceptif alors j’ai confiance que le festival se peaufinera d’année en année.

 

 

 

 

Le festival Malefycia aura lieu du 20 au 23 octobre et du 27 au 31 octobre au Bassin Peel

Tarification :
Place de la famille : Gratuit
Adultes : 20$
Requiem Fear Fest : 20$ à 100$
Party officiel avec Hangar 16 :  Prévente: 25$ |  Porte: 30$

Pour voir la programmation complète, visitez le http://www.malefycia.com/

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire