Bande Dessinée, Sorties

[Spectacles] “STRIP: Les héroïnes s’effeuillent”, Entrevue avec Bambi Balboa!

D’ici quelques jours, le Festival de la Bande Dessinée Francophone aura lieu dans la ville de Québec. Au programme, diverses activités pour toute la famille… et d’autres pour le bonheur des adultes!

C’est le cas pour le spectacle STRIP : les héroïnes s’effeuillent. Vous connaissez peut-être déjà ma passion pour la bande dessinée ET le burlesque, il ne m’en fallait pas plus pour me convaincre d’en savoir plus sur cet évènement à venir. J’ai donc eu le bonheur de questionner la directrice artistique et metteure en scène de ce spectacle, Cristina Moscini. Mieux connue sous son nom de scène, Bambi Balboa!

bambi_balboa

Photo: Maryon Desjardins

Quel est votre cheminement artistique et comment êtes-vous devenue artiste burlesque?

Le burlesque m’a toujours impressionnée. En fait, je dirais que le monde du spectacle, la performance scénique m’émeut depuis l’enfance. J’ai carburé aux cartoons de Tex Avery très jeune, les dessins animés ont cette exagération du réel qui ont fait leur effet chez moi.

Au cinéma, j’ai été attirée très tôt vers les comédies musicales de l’âge d’or d’Hollywood. À l’époque où on se permettait de super productions avec des décors faits à la main, des centaines de figurants pour une même chorégraphie, qui plongent à l’unisson dans une piscine où jaillissent des feux d’artifices et une Esther Williams déguisée en somptueuse sirène. Le over the top, comme on dit, ça me met des lumières dans les yeux et une chanson au cœur.

Quand je dis burlesque, il faut comprendre qu’ayant déjà ces prédispositions à tripper sur l’exagération, les paillettes,  le divertissement, le rêve… Le passage au burlesque allait de soi!

Depuis combien de temps votre troupe de burlesque, Burlestacular, existe-t-elle à Québec?

Depuis août 2011. Nous sommes tous et toutes de Québec, j’adore ma ville. Nous avons même réalisé un spectacle intitulé «BURLESTACULAR Déshabille la Québécoise» où on retraçait l’histoire du Québec et ses Québécoises, façon burlesque.

Dans le cadre du Festival de la Bande Dessinée de Québec, vous organiserez l’événement « Strip : les héroïnes s’effeuillent. »
Comment vous est venue l’idée de combiner l’art du burlesque avec celui de la bande dessinée?

En fait, ce sont les organisateurs qui sont venus me chercher avec ce concept. Il y avait déjà de l’Impro-BD à Québec où on mêle en direct le dessin et l’improvisation. Du côté de notre troupe, nous avions déjà eu un dessinateur qui faisait des croquis des effeuilleuses en live pendant un spectacle (2012). Dès qu’ils m’ont contacté, ça a été un «oui» immédiat.

burlestacular_02

Quelle a été la réaction des auteurs de bande dessinée lorsque vous leur avez proposer de participer à ce genre d’évènement?

Bonne, je présume. C’est plus du côté de Raymond Poirier et Thomas-Louis Côté (Ndlr: Les co-organisateurs de l’évènement) que se font les contacts pour le spectacle du 10 avril.

Les dessinateurs seront de Montréal,  Jimmy Beaulieu et Julien Paré-Sorel, ainsi qu’un auteur de la France, Boulet, et une de Québec, Val Mo.

Mais nous avons une répétition prévue par Skype avec les dessinateurs pour qu’ils aient un aperçu des directions que nous avons choisies pour chacun des numéros. Ça prend une ouverture des deux côtés pour permettre ce beau mariage et on nous laisse beaucoup de libertés. On pourra s’attendre à de belles surprises!

burlestacular_03

Des conseils pour les gens pour qui « Strip » sera le premier spectacle burlesque auquel ils assisteront?

J’ai très hâte à STRIP, car vu qu’il s’agit d’une coproduction avec le Festival de la bande dessinée francophone de Québec, ce spectacle ira chercher un public qui ne connaît par forcément BURLESTACULAR. Quand la troupe produit un spectacle, nous le faisons devant une salle comble de spectateurs convertis. Mais cette fois-ci, nous devons réussir à conquérir à nouveau, de nouvelles personnes, un nouveau public. C’est très stimulant!

Nous avons respecté le plus possible la personnalité des héros et héroïnes de bédé pour le plaisir de leurs plus fervents admirateurs!

Est-ce que vous vous souvenez d’une anecdote particulière qui vous est arrivée, lors d’un spectacle?

Je ne sais pas si on peut qualifier cela d’anecdote particulière, mais je suis toujours profondément touchée de recevoir des messages de femmes qui ont assistées à nos spectacles, qui disent que cela leur a donné plus confiance en elles-mêmes, qu’elles avaient maintenant envie de s’exprimer, se dévoiler, se montrer «femme» telles qu’elles le sont.

D’ailleurs, depuis que je donne des cours de burlesque à Québec avec deux autres professeures, je ressens beaucoup d’amour et de confiance de notre public féminin, qui compose environ 70 % de notre auditoireJe trouve ça très sain, beau et inspirant.

Quels seront les prochains spectacles de Burlestacular, en 2014? Et quelle est la meilleure façon de se tenir au courant de vos dernières nouvelles?

Par notre page Facebook assurément ou sur notre site où on peut voir des vidéos d’archives. Nous mijotons quelque chose pour notre prochain grand spectacle annuel à l’automne, mais je ne peux en dévoiler davantage pour l’instant…

strip_affiche

STRIP : LES HÉROÏNES S’EFFEUILLENT
Jeudi, le 10 avril @ 20 h 00
Théâtre Petit Champlain, 68, rue du Petit-Champlain, Québec
Billets : 25 $, taxes et frais de service inclus.
Réservation : 418 692-2631 ou www.theatrepetitchamplain.com

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire