Culture, Voyage

[Voyages] Du soleil en France (Partie 2)

Après avoir visité Carcassonne, nous nous dirigeons vers Sète, petit village au sud de la France. Voici la fin de nos aventures en France!

 

À notre arrivée à Sète, on se dirige à l’auberge pour déposer nos énormes sacs et pouvoir profiter de l’après-midi. Autour de 14h30, on arrive devant une pente atrocement abrupte et on constate que c’est la rue qui nous mène à l’auberge. Avec environ 18 kilos sur le dos, on prend notre courage à deux mains et on commence notre ascension. Ce n’est qu’une fois arrivées en haut de la pente qu’on découvre l’horreur: les heures d’ouverture sont de 18h à 22h et la grille menant à l’auberge est fermée… On a monté tout ça pour rien! Commence alors notre micro-dispute:
-Putain!
-je peux pas porter mon sac tout l’apres-midi, ‘sti que j’ai mal!
-sacrament! C’est quoi ces heures d’ouvertures là!
– j’comprends rien! Y’a sûrement une autre entrée! On fait quoi!?
– je sais tu moi!
– Ben moi non plus!

– pogne pas les nerfs!

– toi pogne pas les nerfs!
– bon y’a un parc en bas de la côte, on peut aller se poser là pour réfléchir à ce qu’on fait…
– va falloir la remonter avec nos sacs encore!!
-…
-pas le choix… Ok.
On se retrouve ainsi, en bas de l’énorme côte dans un petit parc, désespérées et croyant que notre Karma nous a quitté… Nous déterminons finalement que le meilleur plan serait de marcher jusqu’à l’office de tourisme, puis de trouver une laverie pour notre linge et qu’après l’auberge serait ouverte. Alors qu’on se dirige vers la sortie du parc, un gardien nous aperçoit et nous indique le chemin vers l’auberge, nous lui expliquons que c’est fermé jusqu’à 18h. C’est alors qu’il nous propose gentiment de garder nos sacs dans son local pour l’après-midi en nous disant qu’il est lui-même voyageur et qu’il sait ce que c’est d’arriver dans une ville sans ressources! (Notre Karma est de retour!!) Didier a donc joué le gardien des sacs pendant qu’on a pu aller à l’office de tourisme et se balader un peu! En revenant, nous lui avons offert un petit pot de sirop d’érable pour le remercier de ce grand service, il était vraiment heureux et nous a dit de revenir le voir si nous en avions besoin! J’aimerais donc retirer ce que j’ai dit précédemment, il existe quand même quelques Français sympathiques!

 

Sète

Notre premier après-midi à Sète, nous l’avons passé à marcher sur le bord de la mer, puis à lire assises sur des rochers les pieds qui trempaient dans la mer (endroit interdit d’accès, mais comme nous vivions déjà une frustration avec les pelouses nous avons décidé de ne pas voir l’information!)
Ce qu’il faut faire si on va à Sète:
Évidemment, vous pouvez profiter d’une journée à la plage si vous avez plus de chance que nous! L’après-midi où nous y sommes allées, l’eau était tellement glaciale que nous y avons à peine trempé les pieds. Ensuite, quand nous avons voulu simplement nous étendre sur la plage pour profiter du soleil (je devais tenter d’égaliser les dégâts de mon coup de soleil!) il ventait tellement fort que nous nous faisions ensevelir par le sable! Nous en gardons un souvenir plus comique qu’agréable, mais les plages de Sète doivent certainement valoir la peine quand il y a du beau temps!
Si vous êtes assez lève-tôt, bien des gens recommandent d‘aller voir les pêcheurs à la pointe courte alors qu’ils partent pour la journée! Tous les matins, vous pouvez aussi aller vous promenez dans les marchés où on peut facilement se confectionner un dîner et faire de petites trouvailles alimentaires, vestimentaires ou autres qui vous réjouiront!

Une vue sur le canal

Une vue sur le canal

Sète contient aussi plusieurs musées pour les amateurs d’art. Le musée Paul Valéry que nous avons visité contenait une très belle collection de l’époque de l’impressionnisme. C’est une courte visite qui nous fait en plus profiter de l’air climatisé. C’est très apprécié dans les chaleurs du sud de la France!
Si vous allez vous balader dans le quartier haut, il faut s’arrêter au Café social qui sert des brochettes véritablement délicieuses et des frites à tomber! En plus, c’est le lieu de rassemblement des jouteurs! Bon. Je vois de loin votre interrogations, qui sont donc ces jouteurs? Les joutes sont le sport officiel de Sète. Le principe est simple, mais les règles complexes. Tout le monde connait les joutes médiévales ou deux cavaliers concouraient et devaient se faire tomber en bas du cheval. À Sète, les joutes se passent sur des bateaux. Les deux jouteurs sont chacun au bout du bateau, sur une plateforme surélevée et les rameurs de chaque bateau avancent afin de se croiser. Quand les deux jouteurs sont vis-à-vis, ils tentent de se pousser dans le canal à l’aide d’une lance. Si vous en avez la chance, c’est véritablement l’événement à ne pas manquer quand on est à Sète! C’est juste malade, je vous le dis!

Un bateau de joute

Un bateau de joute

Le combat s'engage!

Le combat s’engage!

Les jouteurs

Les jouteurs

Pour un belle vue sur la région, il faut monter jusqu’en haut du mont Saint-Clair qui surplombe la ville. Une trentaine de minutes de marche vous y mèneront!

Sète vu d'en haut du Mont Saint-Clair

Sète vu d’en haut du Mont Saint-Clair

 

Montpellier

Montpellier est différente de toutes les villes que nous avions visité précédemment. Moderne, très tournée vers le futur, la ville est en projet d’agrandissement pour les 20 années à venir! À Montpellier, il n’y a pas que de vieux quartier qui racontent des centaines d’années d’Histoire, c’est plutôt les développements modernes des quelques années qui viennent de passer qui sautent aux yeux! Si vous passez à Montpellier, vous pourrez profiter de très belles plages à seulement quelques minutes de route de la ville. Sinon, la ville vaut la peine d’être visitée à pied. En partant de la mairie qui est juchée sur une colline qui surplombe la ville, à l’image des anciens châteaux médiévaux qui surplombaient leurs villages, vous pourrez traverser l’allée d’Antigone où on remarque l’influence de l’architecture de la Grèce antique. En traversant l’allée d’Antigone, vous passerez dans le grand centre commercial de la ville et jusqu’à la place de la Comédie où commence la vieille ville. Je parle de folie des grandeurs quand on voit la mairie, les nouveaux quartiers “éco” et l’allée d’Antigone, on voit que Montpellier n’en a pas peu fait pour vouloir sortir du lot… Et ce n’est qu’un début parait-il! Si l’architecture vous intéresse, la ville a un style qui pourrait vous plaire.

Montpellier

Montpellier

Tout le centre-ville de Montpellier, à partir de la place de la Comédie, ce qui correspond à la vieille ville, est piétonnier. On peut donc s’y balader tranquillement à travers les commerces, cafés et restaurants. Beaucoup de petites découvertes d’endroits à faire.

Montpellier n’a toutefois pas été notre ville préférée, il n’y a pas énormément de chose à faire, mais si vous désirez prendre une pause de visites et simplement relaxer, faire de la plage et essayer plusieurs restos et cafés, l’endroit est tout désigné.

 

Anecdotes

 La définition de prêt-à-emporter

Attention! Dans les marchés on peut se concocter un dîner facilement, mais il y a un mais. Quand le petit kiosque chinois qui dit “prêt à emporter” a de la nourriture qui semble être dans des réchauds, il vaut mieux vérifier quand même, avant de l’acheter, si la bouffe réellement chaude. Ainsi, nous nous sommes retrouvées à manger du poulet au curry froid dans un parc de Sète. Plus jamais de Chinois dans les marchés…

Un carnaval de goûts acidulés

Voyager en auberge de jeunesse, c’est aussi se donner l’occasion de faire de magnifiques rencontres. C’est ce qui est arrivé à Sète. Alors qu’on allait souper sur la terrasse de l’auberge, nous somme invitées à nous asseoir avec deux personnes dans la soixantaine, Odile et Johnny, des Français. Se joint ensuite à nous Bruno, 28 ans, Français qui travaille en Suisse. Johnny ne cessait de dire qu’on “se prenait une descente” avec notre bouteille de vin à deux et Odile nous énumérait tout ce qu’il ne faudrait pas manquer en Suisse. On a tellement ri, en comparant nos expressions, en parlant de voyage et en partageant du vin avec nos compagnons de table. Bruno nous a même fait découvrir les bonbons Arlequin, “un carnaval de goûts acidulés” ça surprend quand tu t’attends à un bonbon à la menthe! Avec tout ça, tout le monde nous a invité à les visiter si nous passions dans leur coin! Vraiment on peut être charmantes quand on le veut!

La bière Française

Les Français ne sont pas des grands consommateurs de bières et ils en ont très peu. Généralement, les terrasses servent des bières commerciales plus ou moins dégueulasses à des prix trop élevés. Un jour à Montpellier, Lauriane et moi avions vraiment envie de se désaltérer. En bonnes Québécoises que nous sommes, on avait envie de prendre une bonne bière au soleil. Nous nous dirigeons donc vers une terrasse et interrogeons la dame sur les sortes de bières qu’elle a. “De la blonde et de la blanche.” C’est précis ça… Nous la questionnons sur les formats… elle nous montre la demi-pinte, qui est le format standard en France et nous dit qu’elle a aussi le quart. Deux petits formats selon nous. Elle ajoute rapidement avant qu’on lui demande: “J’ai aussi celui-là (en nous montrant une pinte) mais c’est vraiment très gros…” ah bon? On a eu peur d’être jugées, on a pris la demie. Une chance finalement, parce que comme toujours, la bière était dégueulasse. N’empêche qu’il y a quelque chose de bizarre, pour deux Québécoises, de se faire dire que le format qu’elles boivent tous les vendredis soirs, plusieurs fois, est un très gros format. Je pense que les Français sont un peu faibles au niveau de l’alcool.

Ah et en plus, ils mettent du sirop dans leur bière, ils appellent ça un Monaco. C’est de la blonde avec du sirop de grenadine. Pour enlever toute sa crédibilité à un homme, donne-lui l’accent français et fais-lui boire un Monaco. Ce pays a besoin de notre aide.

 

La prochaine fois qu’on vous écrit, on vous parle de Genève, en Suisse! À bientôt!

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire