Cinéma, Culture

[Cinéma] Au bord de la piscine avec Matthias Schoenaerts

Le titre du film est Au bord de la piscine tout court (version française de A Bigger Splash), mais j’ai trouvé l’acteur Matthias Schoenaerts tellement sexy que j’ai décidé qu’il méritait que j’inclus son nom dans le titre de mon billet.

Bon, on va régler ça tout de suite, voici une photo de cet acteur, au bord de ladite piscine. Vous comprenez ce que je veux dire, hein?

Source : filmandtvnow.com

Source : filmandtvnow.com

Matthias, dans ce film, il incarne le personnage de Paul. Paul sort avec Marianne, interprétée par l’actrice britannique Tilda Swinton, excellente dans son rôle de rockstar qui vient de se faire opérer aux cordes vocales et qui dit à peine une dizaine de répliques dans toute l’histoire.

Tous les deux se sont évadés sur une île italienne aux paysages bucoliques dans le but de se reposer loin des regards. Évidemment, la villa où ils habitent a, dans sa cour, une piscine. Une belle grande piscine qui verra son eau un peu troublée à l’arrivée du très extraverti Harry (Ralph Fiennes) ancien producteur et ex-amoureux de Marianne. En plus d’avoir avec lui toute son extravagance, Harry ne vient pas visiter ses amis seul, il est accompagné de sa fille Penelope (Dakota Johnson), qui est ma foi bien plus sexy que dans Fifty Shades of Grey (mais vraiment pas aussi sexy que Matthias Schoenaerts). La voici dedans la dite piscine.

Source : lwlies.com

Source : lwlies.com

Voulant faire un remake du film La piscine de Jacques Deray, le réalisateur italien Luca Guadagnino nous plonge (c’est le cas de le dire) dans une histoire remplie de tensions sexuelles, de jalousie, d’amour nostalgique, de dévergonde, de manipulation et d’un peu de suspense et de mystère. Je dis un peu, parce que j’ai trouvé ça long et prévisible par bout.

Pendant le film, on dirait que je n’étais pas certaine d’aimer ça, mais, avec du recul et en repensant à la performance notable des acteurs, aux images magnifiques et en réécoutant la trame sonore qui nous fait passer des Rolling Stones à St-Vincent, je vous dirais que j’ai pas haïs ça pantoute.

Le film est à l’affiche en version sous-titrée au Cinéma Beaubien à Montréal.

PS : Je tiens à m’excuser pour mes mauvais jeux de mots. C’est la faute à Matthias, il m’a déconcentrée.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire