Art de vivre, Culture, Événement, Lecture

[Événement] Anaïs Barbeau-Lavalette, lauréate du Prix des Libraires du Québec 2016 – catégorie Roman

Hier soir avait lieu la remise du 23e Prix des Libraires du Québec pour la catégorie Roman – Québec / Hors Québec et du 4e Prix d’excellence au Lion d’Or, et j’ai eu le privilège d’y assister.

Crédit photo : Sandra Klein

Crédit photo: Sandra Klein

Organisé par l’Association des libraires du Québec (ALQ) et animé par Fanny Mallette, ambassadrice du Prix des libraires, catégorie Roman, cette remise de prix fut dynamique et riche en surprises. Verre de vin et petites bouchées, nous étions installés confortablement pour accueillir les invités sur les notes du musicien David Marin.

Sous la mise en scène d’Hugo Turgeon, Fanny Mallette, Ève Landry et Jean-Philippe Perras nous ont livré quelques lectures animées des 10 œuvres finalistes (voir la liste). Leur talent nous a apporté des moments forts en émotions. Entre rires et larmes, le public était très réceptif.

Crédit photo: Patrick Séguin

Crédit photo: Patrick Séguin

Au courant de la soirée, l’ALQ a remis son 4e Prix d’excellence, qui récompense un libraire pour ses réalisations. C’est Shannon Desbiens, de la librairie Les Bouquinistes à Chicoutimi, qui l’a reçu. Fier, il se disait Ô combien chanceux de faire ce métier à chaque jour, tant il est passionné.

source : http://prixdeslibraires.qc.ca

Crédit photo: Patrick Séguin

C’est Anaïs Barbeau-Lavalette qui a reçu le Prix des libraires du Québec dans la catégorie Roman québécois pour son œuvre La femme qui fuit, publiée aux Éditions Marchand de feuilles, et c’est Elena Ferrante qui a reçu ce même prix dans la catégorie Roman hors Québec pour L’amie prodigieuse, publié aux Éditions Gallimard.

Source: http://prixdeslibraires.qc.ca

Source: http://prixdeslibraires.qc.ca

Source: http://prixdeslibraires.qc.ca

Source: http://prixdeslibraires.qc.ca

Cette année, le Conseil des arts et des lettres du Québec a doublé le montant de la bourse et a remis 10 000$ à Anaïs Barbeau-Lavalette pour reconnaître le travail des écrivains. En montant sur scène, Anaïs, très émue, nous a délivré ses remerciements et a su nous transmettre sa joie d’être entrée dans l’univers littéraire, bien qu’elle s’y sente invitée, puisqu’elle est cinéaste de métier. La femme qui fuit est son premier roman et a connu un véritable engouement auprès du public. Moi, ce sont les yeux pleins d’eau que je suis sortie de là, très contente d’avoir été conviée à cette intime soirée.

Crédit photo: Patrick Séguin

Crédit photo: Patrick Séguin

La Remise du Prix des Libraires du Québec – catégorie Poésie aura lieu le 30 mai prochain.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

2 Commentaires

  • Répondre jeannette 10 mai 2016 a 16 h 00 min

    Sophie, bien écrit ce texte, on ressent presque la gamme d’émotions de ces deux bouquins sans en avoir lu une page ! ça donne envie de lire ces deux auteures ! merci !

    • Répondre Sophie Leduc 11 mai 2016 a 17 h 30 min

      Merci beaucoup pour ce beau commentaire Jeannette!

    Laisser un commentaire