Geekeries, Sorties

[Geekeries] La folie des Grandeurs… Nature

Pandor prêt au combat

Salut les coconuts!

Aujourd’hui je vous déballe mon secret de geekette le moins bien gardé : je suis une GNiste.

Moi, dans’vie, j’aime ça aller dans le bois une fois par mois pour me battre avec des épées en mousse contre mes chums, déguisés en toutes sortes de personnages, dans un univers médiéval fantastique.

Shieeeeet.

Ben oui! On parle de Donjons et Dragons en live, comme un espèce de théâtre intéractif immersif imaginaire. Et je ne suis pas la seule à aimer ça! La communauté du Grandeur Nature regroupe des milliers de personnes rien qu’au Québec.

Vous avez peut-être vu des documentaires sur le sujet; oubliez-les. Chaque événement est différent et la grande majorité du monde qui y participe n’est pas le quart aussi weird que les joueurs interviewés dans la plupart de ces odes à la folie collective.

Moi, je fais du GN parce que c’est franchement le meilleur moyen de décrocher COMPLÈTEMENT. T’es même pas toi pendant touuuuuute une fin de semaine, alors tes problèmes de transmission, tu t’en tamponnes l’oreille avec une babouche, pour reprendre une populaire expression naine.

Ça me permet aussi de me défouler : les combats ressemblent à une mêlée de rugby moyenâgeuse. Ils sont réalisés dans le respect et en toute sécurité mais… Tu tapes quand même sur ton ennemi en insultant son Dieu, pis c’est somewhat correct.

Ça relâche les tensions mettons.

Feu de joie chez les mercenaires

Feu de joie chez les mercenaires

Le marchand dans son échoppe

Le marchand dans son échoppe

La partie dure tout le weekend, de jour comme de nuit (faut bien donner une chance aux vampires). Des animateurs, souvent bénévoles, organisent les événements qui donneront le ton à l’histoire et feront interagir les joueurs entre eux.

Un GN, ce n’est pas que des gens en costume qui se battent : c’est tout un lore, un climat politique, un système économique, des connaissances techniques d’histoire, de géographie, de technologie et de magie… Bref, un monde à part entière qu’il vous appartient de découvrir, et dont vous pouvez être le héros.

Les elfes

Les elfes

Et au risque de me répéter, le monde est cool – la communauté est tissée serrée et je m’y suis fait des amis précieux. Bien sur, des spécimens, y’en a partout (et en concentration légèrement plus élevée dans les GN qu’ailleurs – ça reste un loisir qui consiste à se foutre sur la gueule à coup d’armes en latex, mais vous y ferez aussi de super rencontres.

À la fin de la partie, tout le monde se serre la main, on jase des événements de la fin de semaine et on va prendre un verre, comme des gens normaux. Des gens normaux en armure au McDo, mais bon…

La saison commence en mai et certains Grandeurs Nature vous accueillent gratuitement la première fois. Prévoyez des vêtements chauds (qui feront partie de votre costume ou que vous pourrez porter en-dessous) et du chasse-moustique, du matériel de camping si vous pensez y passer la nuit et lisez le livre de règles en ligne de l’événement qui vous intéresse avant de vous y rendre!

Pour une liste des événements au Québec, visitez le www.quebecmedieval.com/gn.php

Ya rien comme l’essayer! – Les photos sont issues de l’événement Fléau Grandeur Nature, qui a lieu toutes les premières fins de semaine du mois de mai à décembre.

Namàrië, nai autuvatyë alassëssë! (Au revoir, puisses-tu vivre en joie!) – C’est de l’elfique 😉

Une amie et moi, en vampire des sables (à droite)

Une amie et moi

Moi genre : ''Peace man, je vais juste boire tout ton sang!''

Moi genre : « Peace man, je vais juste boire tout ton sang! »

Des orcs verts

Des orcs verts

Ma gang de chums : les moriquendies

Quelques amis en coctume

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire