Culture, Lecture

[Lecture] Courir jusqu’au bout du monde : inspiration

Patrick Charlebois est un passionné de course à pied. Ce Québécois d’exception s’est fait connaître à travers le monde grâce à sa participation au World Marathon Challenge, un défi herculéen au cours duquel quelques coureurs triés sur le volet doivent réaliser 7 marathons sur 7 continents différents en 7 jours. Loin d’arriver dernier, Patrick Charlebois a ainsi confirmé sa qualité de marathonien à l’international.

À la lecture de ce livre, ce que l’on comprend, c’est surtout que le marathon, comme n’importe quel objectif à atteindre dans la vie, n’est qu’une question de volonté, de foi et de discipline. Y croire un peu, le vouloir beaucoup, et avoir la rigueur nécessaire pour s’y tenir et agir dans le sens de ses idéaux.

Photo : Salon du vélo

Le début du roman est l’histoire d’un jeune homme comme les autres, un peu plus fonceur peut-être, de ses bons coups et de ses ratés, de ses inspirations familiales, d’un parcours somme toute banal. C’est au marathon de Boston, le premier de sa vie, que l’histoire de Patrick Charlebois se transforme en récit inspirant mettant en lumière la persévérance et la discipline exemplaire d’un homme ordinaire aux objectifs extraordinaires.

Ensuite, impossible de ne pas dévorer cette autobiographie qui enchaîne les marathons comme autant d’aventures ponctuées d’anecdotes, d’apprentissages et d’enseignements vers l’extraordinaire World Marathon Challenge, le clou du livre, une épreuve presqu’impossible à la limite du parcours initiatique qui révèle l’athlète (et l’homme) à lui-même.

Un boost d’adrénaline et de courage qui donne envie de se relever les manches et de se prendre en mains.

Courir jusqu’au bout du monde de Patrick Charlebois et Renée Laurin, Éditions du Journal, 200 pages, 24,95$.

 

Article Précédent

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire