Art de vivre, Culture, Lecture, Sorties

[Lecture] Salon du livre : Découvertes et Coup de coeur PARTIE 2

Bonjour, chers lecteurs (trices),

 

Tel que promis, voici la deuxième et finale partie de mes Découvertes et Coups de coeur du Salon du livre de Montréal 2012.

Sans plus tarder, je vous présente les titres qui ont retenu mon attention :

 

La revanche du myope, par Marc-André Pilon

Je dois avouer que j’ai fait un petit saut de joie quand j’ai vu que Marc-André Pilon, auteur de La revanche du Myope, était présent pour une séance d’autographe. Non pas parce que je le connaissais personnellement, mais simplement parce que j’en avais entendu parler par une personne que j’estime beaucoup : un ancien professeur. Un professeur drôle, terre à terre et qui sait avoir une discussion franche avec un ado de 15 ans sans réduire son opinion à « oui, mais toi t’es trop jeune pour comprendre ». Vous savez, ce genre de professeur qui ne vous fait pas aimer plus sa matière que les autres (l’anglais… beurk!), mais qui a le mérite de faire en sorte que chaque minute passée dans SA classe passe à la vitesse de l’éclair, plaisir assuré! Cette personne est de ce type et, donc, son avis sur un auteur m’intéresse beaucoup.

Marc-André Pilon est un professeur de l’École Secondaire de la Cité des Jeunes, située à Vaudreuil-Dorion (MON école secondaire!!!). Lors d’un exercice d’écriture où il a demandé à ses élèves d’écrire le début d’un roman, Marc-André s’est prêté lui aussi à l’exercice : c’est ainsi qu’est né La revanche du myope!

Ce livre pour jeune adolescent est, comme vous pourrez vous en douter en rencontrant l’auteur, un roman à caractère autobiographique, empreint d’humour et d’innocente. On y fait la découverte de Pierre-Antoine Gravel-Laroche, alors âgé de 13 ans, qui joue le rôle DU nerd de l’école en étant le rejet de tous et le souffre-douleur d’un certain Yannick Brisebois-Taillefer.

L’auteur un est homme attachant, aux allures timides mais charmantes, qui démontre avec ardeur à quel point être nerd n’empêche pas le succès! D’ailleurs, vous le reconnaîtrez peut-être comme étant l’ancien batteur du groupe Les Ordures Ioniques (ah, nostalgie…)

 

Coup de cœur : À l’authenticité et la force de caractère de l’auteur, en plus de son petit côté Nerd qui saura plaire à nos lectrices, j’en suis certaine!

 

Éditions de Mortagne : La revanche du Myope

 

 

Le Colisée contre le forum : mon histoire du hockey, par Philippe Cantin

Bon OK, je dois l’avouer, je n’ai pas su reconnaître Philippe Cantin au premier coup d’œil. C’est plutôt mon chum, trop gêné pour l’approcher, qui m’en a fait la remarque. C’est que j’étais un peu submergée par la quantité phénoménale de livres qui se trouvaient à proximité…

Par contre, dès que je l’ai approché, Philippe Cantin s’est immédiatement animé! La passion du sport qui brille dans les yeux de cet homme est incroyable, et il sait sans aucun doute comment partager cette passion avec ses lecteurs.

Journaliste de La Presse, bien connu pour ses textes sportifs, vous gagnerez à le connaître, Mesdames. Son livre Le Colisée contre le forum : mon histoire du hockey raconte l’histoire enivrante de la rivalité Montréal-Québec, en y apportant une dimension plus complexe que de simples matchs de hockey. Dans ce récit, le lecteur est amené à revivre les événements sociaux, politiques et sportifs qui ont influencé, et se sont fait influencer, par le hockey québécois.

J’ai eu beaucoup de plaisir à rencontrer Philippe Cantin au Salon du livre, ainsi que son adorable famille. Il est certain qu’en l’absence de hockey, plusieurs fans seront enchantés de se mettre Le Colisée contre le forum sous la dent! D’ailleurs, je suis certaine que Marie-Pierre aurait été enchantée de l’entretenir hockey et baseball, alors que moi je m’en suis tenue à parler d’une autre de ses passions, le football américain!

 

Prix Découverte : Pour la diversité des passions de l’homme derrière les écrits, et pour le livre passionnant qui permet aussi de découvrir des aspects inconnus de joueurs très connus! Un livre complet, nuancé et bien documenté, tel que rapporté par mon spécialiste du hockey (merci Chéri!)

 

Éditions La Presse : Le Colisée contre le Forum

 

 

 

Cosmo le Dodo, par Patrice Racine

Cosmo est un dodo, ces drôles d’oiseaux qui ont véritablements vécus il y a plusieurs années (Oui oui, un dodo, comme dans Taek Won dodo de Ice Age!). Alors qu’il est le seul de son espèce, Cosmo rencontre3R-V, un vaisseau-robot qui lui permet de voyager dans le temps.

Ce petit oiseau fort attachant est un émissaire de la protection de l’environnement et, par ses histoires charmantes et ses dessins colorés, amène l’enfant à prendre conscience de son impact sur la nature. D’ailleurs, à cet effet, Cosmo le dodo de l’espace s’est mérité le prix Phénix de l’environnement, qui s’avère être la plus prestigieuse distinction environnementale au Québec, pour son implication à l’éducation et à la sensibilisation à l’environnement. On comprend donc rapidement pourquoi les concepteurs l’appelent « Cosmo le dodo, notre héros de l’environnement »!
Coup de coeur : Pour l’implication à faire de notre monde un monde meilleur!  (et pour la marionnette adorable qui m’a charmée au premier coup d’oeil)

Ces livres, qui sont à la fois ludiques, intéressants et colorés, offrent aux enfants un message simple sur un sujet complexe. De plus, le personnage de Cosmo est à la fois complexe, sans tombé dans le rôle du moralisateur. Il est évident qu’avec une telle personnalité, son petit minois adorable et son implication sur des sujets d’actualité, Cosmo peut facilement être qualifié de héros!

 

Éditions  Origo : Cosmo, le dodo de l’espace

 

 

 

Le crayon magique, par Alexandra Roy

Le crayon magique est la triste, et véridique histoire de Vincent, un adolescent qui fait son entrée au secondaire avec tous ses rêves d’adolescent, comme se faire des amies, une blonde aussi peut-être, et être dans la gang. Malheureusement, la vie ne l’a pas tellement choyé, et l’inverse est plutôt sa dure réalitée. Habillé avec des vêtements non griffés, affublé d’horrible lunette épaisse et le visage couvert de bouton, Vincent se fait rapidement ridiculiser : crachat en plein visage, enfermé dans les casiers, se faire battre devant tout le monde, rien n’échappe au sort de ce pauvre adolescent qui joue les bêtes noires des autres élèves. Le tout se poursuit j’usqua’au jour où Vincent découvre un crayon magique, un crayon qui lui permet de découvrir la passion du dessin et le propulsera au sommet de la gloire, accompagné d’une nouvelle dans le quartier qui devient rapidement son amie.

Le crayon magique, c’est un texte puissant qui parle d’intimidation avec légèreté et humour, afin non seulement de dénoncer les actes d’intimidation et de violence, mais aussi pour montrer une alternative positive aux jeunes qui vivent actuellement cette situation inhumaine.

 

Nous avons tous été ou avons tous connu un petit Vincent qui, lui aussi, se demandait si la lumière qu’il voyait enfin au bout du tunnel était la sortie, ou un train fonçant droit sur lui!

 

Prix découverte : Pour la franchise et l’ouverture dont fait preuve l’auteure

En effet, le livre ne met pas de gants blancs en survolant péniblement des actes d’intimidation; on y retrouve plutôt des actes de cruautés physiques et psychologiques réels qui peuvent interpellés n’importe quel adolescent. De plus, j’ai apprécié particulièrement la candeur de l’auteur lorsqu’elle parle de son oeuvre : sans être moralisatrice, cette dernière désire plutôt montrer la finalité positive de cette période difficile de la vie, l’adolescence, afin d’ouvrir les yeux sur l’Avenir plutôt que de condamner les gestes inhumains.

 

Éditions JCL : Le crayon magique

 

 

 

 

La lecture en cadeau

 

Finalement, j’aimerais faire un petit clin d’oeil à l’organisation La lecture en cadeau, dont le principe vous a été expliqué par ma collègue Audrey Besner dans son artcile intitulé Donnez la lecture en cadeau.

Tout au long de ma visite, j’ai remarqué de nombreux contenants où les gens étaient invités à y déposer leur livre à offrir en cadeau. De plus, au détour d’une rangée de livre, j’ai eu le plaisir de rencontrer des ambassadrices du projet qui étaient présentes afin de faire connaitre l’objectif de La lecture en cadeau.

 

Pour votre implication, votre entregen et pour la cause incroyable que vous défendez, je vous décerne le prix su Coup de coeur, et je vous lève respectueusement mon chapeau!

Excellente initiative!

 

Pour ceux qui ne l’ont pas fait encore, je vous invite à partager un peu de votre passion de la lecture avec des jeunes défavorisés en faisant le don d’un livre neuf. Ce livre pourrait être le déclencheur d’un facteur de changement que vous n’aurez jamais soupçonné!

Pour ma part, j’ai non seulement donné un livre, mais je l’ai aussi fait dédicacé à : L’enfant qui découvrira l’univers magique des livres.

 

Allez-y, vous aussi, faites votre part pour la Fondation pour l’alphabétisation.

 

 

 

Sur ce, bonne journée!

 

 

 

 

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

2 Commentaires

  • Répondre Des chiffres records pour La lecture en cadeau | Web et mascara 12 juin 2014 a 6 h 31 min

    […] vous souvenez que j’avais rencontré les gentilles demoiselles de La lecture en cadeau lors du Salon du livre de Montréal? Et bien, je suis heureuse de vous annoncer que leur travail a porté  fruit! Cette année, pour […]

  • Répondre [Culture] Des chiffres records pour La lecture en cadeau | Web et mascara 12 juin 2014 a 8 h 40 min

    […] vous souvenez que j’avais rencontré les gentilles demoiselles de La lecture en cadeau lors du Salon du livre de Montréal? Et bien, je suis heureuse de vous annoncer que leur travail a porté  fruit! Cette année, pour […]

  • Laisser un commentaire