Art de vivre

Les Chroniques d’une «Presqu’adulte» : La Paresse

Ça fait que je suis partie de la maison à 19 ans. À l’époque, j’étais amoureuse et j’avais besoin de vivre mon indépendance. J’ai donc emballé toutes mes possessions et je me suis exilée à Montréal pour vivre la liberté et l’amour. Finalement, ce fut l’une de mes pires idées à vie, mais ça, c’est une autre histoire. 

 

En fait, je vous conte ceci en prémisse à ma réflexion du jour. J’étais assise sur mon sofa avec mes deux comparses félins lorsque l’ampoule du luminaire de mon salon s’est grillée. Ma première réaction (qui est toujours la même) a été de faire comme si je ne l’avais pas vue en me disant inconsciemment que quelqu’un allait bien s’en rendre compte et la changer (oui, je sais, c’est immature). Le punch de l’histoire, c’est que, maintenant, j’habite toute seule. Pis des fois, je l’oublie… souvent. 

 

Derp

Derp

C’est comme quand j’échappe de l’eau par terre en faisant la vaisselle, que je ne la ramasse pas, puis que je me fous les pieds dedans quand je reviens pour essuyer cette même vaisselle (bas mouillés, ark). C’est qu’auparavant, y avait toujours une personne (ma mère ou mon chum, dans l’temps) pour ramasser derrière moi ou s’occuper des trucs randoms tels; enlever les mousses sous les pattes de chaises (une autre affaire que je fais semblant de ne pas remarquer), changer les dessous de ronds de poêle, enlever la cochonnerie du filtre de sécheuse… Je passe tout le temps à côté comme si y avait encore un autre que moi qui allait le faire. C’est le concept de la pensée magique.

 tumblr_m787spjDOa1r1vrd1o1_400

Heille, parlant de magie, je viens de faire une pause, ‘live’ là pendant que j’écrivais ce texte, pour aller me chercher un morceau de croustade aux pommes dans mon frigo, et puis, croyez-le ou non, mais la petite ampoule du frigo a repris vie! Ah oui, car en fait, celle du salon n’est pas la première à s’éteindre (à croire que le précédent locataire n’a jamais vérifié ses ampoules : elles crèvent l’une après l’autre) : dans la dernière semaine, y a l’ampoule de la salle de bain ET celle du réfrigérateur qui ont rendu l’âme! Mais là, c’est ça : celle du frigo s’est mystérieusement rallumée. C’est étonnant, mais j’trouve ça pratique… 

 

Ça fait que, bref; l’ampoule dont je vous ai parlée au début, y a personne qui l’a remplacée. Parce que j’oublie que je suis la seule humanoïde d’la place, et… je suis paresseuse. Ça fait trois jours que j’espère qu’elle revienne en vie comme celle du frigo…

 

Ah oui, et donc la réflexion du jour, c’était : Faut que j’arrête de tout remettre à demain, c’est la chose adulte à faire. Pis il fait noir.  Pis… la paresse, c’est un péché capital. Well.

tumblr_lcmlhrjyR51qf76m1o1_500

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire