Art de vivre, Société

[Société] Non aux pailles !

En changeant notre routine pour les vacances on se rend vite compte à quel point on consomme. Gobelet, sac de plastique, ordure, papier ciré, essence… en plus de tout ce que nous avons chez nous. Sur la route, en voyage, en camping ou autre, il faut prendre conscience de ce qu’on laisse dernière nous.

Laissez tomber les fausses croyances et les brain wash des écologistes, ici je voudrais vous parler simplement de vous à moi.

Je consomme aussi, peut-être mal (en fait sûrement) mais j’essaie tranquillement de changer quelques habitudes afin d’aider nos futurs petits-enfants et arrière-petits-enfants à mieux vivre. Je pense aux animaux qui ont, eux aussi, des sentiments et une descendance à protéger.

Crédit photo : Élizabeth Leroux

Il y a plusieurs mouvements afin d’aider et sensibiliser afin de prévenir.

Il y a en a une qui nous touche TOUS. De la fille qui boit un pina colada, au gamer avec son McDo en passant par la troupe assoiffée du vendredi soir, nous consommons tous DES PAILLES. Ces objets qui sont faits pour être résistants sont aussi ceux que l’on utilise le moins longtemps. La durée de vie d’une paille est de 500 ans. Alors qu’en moyenne elle est utilisée à peine 20 minutes.

Les 262 799 980 minutes restantes sont alors passées dans les sites d’enfouissements, les cours d’eau desquels nous nous approvisionnons en eau ainsi que dans les océans.

Dans ces océans, il y a des milliers d’espèces vivantes qui ne comprennent pas ce qu’est cette nouvelle île d’objets flottants dans leur habitat. Ils n’ont pas demandé et sont encore moins responsables de cet amas de déchets qui pollue leur eau.

Même s’il y a beaucoup de politiques derrière cette problématique qu’est l’île de plastiques dans l’océan Pacifique, il y a encore plus de sentiments soulevés dans cette affaire. Dire NON AUX PAILLES, c’est peu ! Mais c’est un bon commencement ! Pour ma part, je suis dégoûtée de voir tous ces déchets non seulement FLOTTER, mais aussi ENVAHIR l’espace marin. Ensuite, je suis encore plus dégoutée car cela vient de moi, de toi, elle, lui, en fait, de NOUS. Puis un énorme sentiment de tristesse et de compassion m’envahit quand je pense aux poissons, tortues, baleines et à tous ceux qui vivent dans l’eau. Ces petits animaux ne sont pas conscients du danger, alors ils s’approchent et se blessent. D’autres restent pris dans les débris et d’autres réussissent à se faire un beau snack mortel qui les tuera à long terme.

Crédit photo : Élizabeth Leroux

Imaginez le cou de votre chat pris dans un des trous de l’emballage de plastique qui tient paquet de 6 canettes que vous avez acheté ? Vous auriez le cœur serré lorsque vous l’aiderez ? C’est un phénomène qui se produit tous les jours dans l’océan et personne n’est là pour aider. Pensez à l’état de panique de votre chat, puis à celui de la tortue.

Le mouvement NO STRAW est de plus en plus présent auprès de nous. On en parle à la télé et dans les médias. Le mouvement prend de l’expansion mais il y a encore beaucoup de gens qui ignorent à quel point ils ont la chance de faire la différence avec de si petits gestes. Plusieurs grandes chaînes de restauration ont arrêté d’offrir des pailles à leurs clients afin de réduire leur empreinte écologique et aider à leur façon.

Maintenant que tu connais mieux l’impact de ta paille dans ton breuvage, comment comptes-tu faire la différence ?

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire