Culture, Humour, Spectacles

[Spectacle] Les rides de Louis-José Houde

Hier, le 29 novembre au soir, se tenait la première médiatique montréalaise du nouveau spectacle de Louis-José Houde à l’Olympia, Préfère novembre.
Pour l’occasion, s’étaient réunis de nombreux membres des médias ainsi que plusieurs vedettes québécoises. De Mitsou à Yvon Deschamps, de Magalie Lépine-Blondeau à Pierre Lapointe, d’Adib Alkhalidey à François Bellefeuille, y avait du monde à la messe! Et parmi eux, il y avait aussi deux fières représentantes de Web et Mascara, Maïté et Carole-Ann!

Maîté et Carole-Ann à l’Olympia

Voici ce que Carole-Ann en a pensé :

Ce matin, j’ai mal aux côtes.

Ma chute rocambolesque avec ma bédaine en plein milieu de l’allée de la salle de l’Olympia y est probablement pour quelque chose, mais je peux vous assurer que c’est aussi surtout parce que j’ai ri comme une effrénée hier. Pis je vous dirais qu’effrénée est un faible mot pour décrire le fait qu’on s’étouffait et qu’on avait les larmes aux yeux pendant 1h30, Maïté et moi. Y a quelque chose de spécial à être au milieu de centaines d’autres êtres humains à collectivement s’arracher les poumons de rire.

Le nouveau show de Louis-José Houde, c’est un Louis-José de maintenant 40 ans, c’est un Louis-José qui a plus de vécu, c’est un Louis-José qui nous parle de novembre et de la vie. Sur scène, c’est un Louis-José plus mature, mais pas moins drôle que d’habitude, qui nous a livré ses préoccupations, ses opinions et ses pensées de la façon habile qu’on lui connaît. Ce Louis-José, il nous parlait même de racisme, de mort, de gaspillage d’eau et d’agression sexuelle, mais sans jamais tomber dans le lourd.

« Il ne faut pas avoir honte des rapports non consentants, il faut avoir honte des rapports consentants! »,

a-t-il crié après avoir lancé un message de support aux femmes victimes d’agression sexuelle (shout out à Guy Nantel dans la salle), et en faisant référence à ses années holé-holé et ses nombreuses aventures d’un soir.  Pour le reste, c’est du classique Louis-José Houde : petits mouvements hilarants, segments de cris à côté du micro, onomatopées et sons weirds pour ponctuer ses dires, juste du bon! Pour vrai, ça faisait longtemps que je n’avais pas autant ri!

Voici ce que Maïté en a pensé :

Ayoye ayoye! Quel bonheur. En plus de rire comme une malade (c’est à dire trop fort et en renâclant comme un petit cochon comblé), j’ai découvert avec plaisir ce Louis-José qui assume son adulthood, qui parle de sexe sans complexes et de one-night-stand sans s’excuser. Mention spéciale à Simon Gouache, qui nous a parti ça en grand avec une première partie à tomber par terre. C’est pas compliqué, en me couchant hier soir je me massais les joues en essayant de relaxer mes abdos douloureux.

Un show d’humour où l’on se bidonne du début à la fin, la tête renversée par en arrière en se tapant les cuisses. On dira ce qu’on voudra, c’est quand même rare que c’est aussi bon. Comme il dit, l‘important dans la vie c’est de vieillir avec des belles rides. Des rides de sourire et de bonheur. Je m’en suis sûrement préparé quelques unes grâce à lui!

En conclusion, nous sommes d’accord pour vous dire que nous avons adoré notre soirée! Louis-José Houde frappe encore après 15 ans à nous faire rire. Quel exploit tout de même. Nous vous conseillons fortement, si vous en avez l’occasion, d’aller le voir.   🙂

Profitez-en pour vous procurer vos billets avant qu’ils partent tous! En plus, c’est l’hilarant Simon Gouache en première partie!
Louis-José Houde – Préfère Novembre
Pour plus d’info :  www.louisjosehoude.com

Louis-José Houde- Préfère Novembre[

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire