Culture, Théâtre

[Théâtre] Pourquoi tu pleures…?

Les Éternels Pigistes se retrouvent, après 20 ans d’existence, sur la grande scène du TNM, pour nous offrir Pourquoi tu pleures…?une pièce dans laquelle on se demande pourquoi on rit, parce que dans l’fond, il n’y a rien de réellement drôle dans la vie de cette famille qui reflète de tristes réalités du monde d’aujourd’hui.

Le père de Guillaume (Christian Bégin), Manon (Marie Charlebois), France (Isabelle Vincent) et de Roger (Pier Bérubé) est décédé.

Oui, Yvon Bérubé (Pierre Curzi) n’est plus, laissant également sa femme Colette (Sophie Clément) derrière lui.

Dans la grande maison froide de banlieue de l’un, les endeuillés se réunissent pour lire les dernières volontés de leur père, et surtout, pour se séparer sa fortune de quelques millions de dollars. Et c’est là qu’on découvre que l’héritage laissé par le défunt est plus riche en souvenirs douloureux qu’en argent…

Autour d’un méchoui, les personnages se révèlent dans tous leurs malaises. Ça nous fait rire, jaune, un peu comme quand on regarde les niaiseries des politiciens à l’émission Infoman. Parce que oui, la famille Bérubé s’éloigne en tout point des valeurs d’une famille unie. C’est plutôt du chacun pour soi, où chaque «Ministre» de la famille considère sa réalité individuelle sans un brin d’empathie pour les autres.

Plus les discussions/monologues évoluent/stagnent, plus on comprend leur détresse. Une détresse à laquelle le père a grandement contribué.

Même si le dénouement de la pièce m’apparaissait plutôt prévisible, l’histoire de la famille Bérubé réussit bien, selon moi, à dépeindre un mal d’aujourd’hui. Le mal d’être tout seul, en groupe.

Chapeau aux comédiens, particulièrement à Christian Bégin, qui offrent une performance haute en couleurs, dans une atmosphère grise, noire, drabe.

Source : www.tnm.qc.ca/piece/pourquoi-tu-pleures/

Source : www.tnm.qc.ca/piece/pourquoi-tu-pleures/

La pièce est à l’affiche du TNM jusqu’au 10 décembre :

www.tnm.qc.ca/piece/pourquoi-tu-pleures/

À l’approche de la période des fêtes, je vous souhaite de vivre des rencontres chaleureuses et sincères, tout le contraire des relations dont on parle dans Pourquoi tu pleures…?. Je vis peut-être dans le déni, comme le personnage de Colette Bérubé, mais j’ai bon espoir que ça se peut encore et que ma famille en est la preuve.

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire