Geekeries

[Geekeries] Le game based learning : apprendre grâce aux jeux vidéo

Bye bye vieille croyance selon laquelle les jeunes se brancheraient directement à leur console tout juste après s’être débarrassé de leur sac à dos !  Désormais, les consoles n’ont plus à attendre que l’autobus scolaire soit passé pour retrouver leurs joueurs préférés, puisque de nombreuses écoles ont choisi d’adopter les jeux vidéo comme outil pédagogique.

 

(Source : ThinkGeek)

(Source : ThinkGeek)

Apprendre l’algèbre en moins de 45 minutes

C’est à cette matière si crainte qu’a choisi de s’attaquer DragonBox App. Offerte en deux versions, l’application permet aux enfants d’âge scolaire et aux adolescents de s’initier à l’algèbre, quel que soit leur niveau. L’équipe de DragonBox assure que 83 % des enfants pourront apprendre la base de l’algèbre en moins d’une heure. Ces résultats impressionnants qui ont été corroborés par le Washington State Algebra Challenge. À l’aide de DragonBox, plus de 4 192 élèves de 12 ans ont solutionné 390 935 équations, un travail qui, en temps normal, aurait nécessité plus de six mois. 45 minutes de jeu conduirait donc à une maîtrise à 73 % des principales notions d’algèbre. Ce pourcentage grimpe à 92,9 % chez les jeunes qui ont passé plus d’une heure à se familiariser avec les variables, les parenthèses et la factorisation.

 

Le game learning : du primaire jusqu’à l’université

L’univers du game based learning est large. Si large que les limites ont été repoussées jusqu’aux établissements d’enseignement supérieur, qui commencent eux aussi à voir le jeu vidéo comme une ressource précieuse. Il semble donc que le jeu vidéo se taille une place dans tous les domaines, des langues jusqu’à la médecine, prouvant ainsi que l’informatique n’est plus réservé aux nerds à montures épaisses survivant grâce aux Cheetos et à StarCraft, reclus dans un quelconque laboratoire de recherche de l’université.

(Source: rapgenius.com)

(Source: rapgenius.com)

 

Un plus pour la médecine

La prestigieuse école de médecine d’Harvard n’a pas hésité à ouvrir la porte aux nouvelles technologies. Bryan Bergeron a d’ailleurs développé plusieurs jeux vidéo sur le thème des soins de santé. Enthousiaste, Bergeron affirme qu’une telle initiative ne fait pas que réduire les coûts reliés à la formation des futurs médecins : elle motive également les étudiants, qui pourraient ainsi obtenir de meilleurs résultats scolaires.  L’Université Duke, l’Université du Minnesota et l’Université de la Colombie-Brittanique ont également emboîté le pas.

(Source : Tumblr)

(Source : Tumblr)

 

Coup de main pour les futures infirmières

Plus près de chez-nous, le Centre de développement technologique en jeux vidéo et en informatique de l’Université du Québec à Chicoutimi (CDTUQAC) a réalisé un jeu éducatif visant à préparer les candidates et les candidats à l’exercice de la profession infirmière à leur examen professionnel, épreuve échouée par une personne sur quatre. La date de sortie est prévue pour 2014 et le jeu pourrait être offert partout au Québec.

 

On est en business avec la techno

Les futurs gestionnaires peuvent aussi compter sur les jeux vidéo pour dynamiser leur formation. L’apprentissage du marketing, de l’économie, de la finance et de la gestion est désormais facilité par les logiciels créés par le Wharton’s Alfred West Jr. Learning Lab de l’Université de Pennsylvanie. Cette formule techno a également été adoptée par plusieurs autres grandes pointures de la formation en administration, dont l’Université de Californie du Sud.

 

(Source : Tumblr)

(Source : Tumblr)

 

Ave Informatique

On connaissait depuis longtemps l’apport du multimédia dans l’apprentissage de la langue seconde, mais l’Université du Connecticut en fait un usage tout particulier en choisissant de redonner une seconde vie au latin. Operation Lapis a reçu un accueil plutôt favorable de la part des bacheliers qui devaient se familiariser avec cette langue morte.

 

Projets informatiques, apparition des classes iPad, applications scolaires… Le game based learning semble être en pleine ébullition. On est loin des fascicules de Champions en s’amusant qui m’avaient aidé à maîtriser les multiplications!

 

(Source : portefolio-ecole-maison.blogspot.com)

(Source : portefolio-ecole-maison.blogspot.com)

 

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire