Geekeries

[Geekeries] Spotted : un bel inconnu au coin de la rue

L’amour traînait au coin de la rue,
Et moi, je t’ai reconnu
Tu m’as souri, j’étais fichue
(Vincent Vallières – L’amour au coin de la rue)

 

 

 

 

 

Je voulais vous parler de ça depuis un petit bout, mais je croulais sous les travaux de fin de session et, je dois l’avouer, j’ai perdu pas mal de temps à lire les différents Spotted auxquels je suis abonnée.

 

Environ dix personnes sont venues me demander si c’est moi qui tire les ficelles du Spotted de mon université. Et avec raison, c’est cute, ça parle d’amour et, c’est à l’origine, une plate-forme pour que ceux qui ont des béguins secrets  puissent déclarer leur flamme de façon anonyme. C’est vrai que c’est mon genre.

 

 

Centre commerciaux, écoles, transports en communs, villes et places publiques, il semble qu’une page Facebook Spotted ait été créée pour à peu près tout. Plus d’excuse pour ceux qui souhaitent retrouver une conquête potentielle aperçue dans les transports en commun.

 

Grosso modo, le principe des Spotted est le suivant :

1)   Vous repérez quelqu’un de particulièrement attirant dans un endroit public

2)   Vous notez mentalement tout ce qui pourrait décrire avec efficacité cette personne

3)   Vous rédigez un mot que vous ferez parvenir de façon anonyme à la page Spotted

 

 

Vanessa R* a repéré un beau commis dans un magasin grande surface et une dizaine de petits colombos l’aident à retrouver son mystérieux flirt. Martin P* se demande si Julie C* parle de lui lorsqu’elle évoque le gars de tantôt, au parc Sainte-Marie. Hugo T. dit au gars qui a spotté sa blonde d’oublier l’affaire tout de suite. Elisabeth N* vérifie chaque jour si son kick n’a pas été spotté par quelqu’un d’autre. Spotted, comme un mélange des Retrouvailles de Claire Lamarche et des mauvais soaps américains. Avec moins de drame mais avec autant de moments cutes.

 

Le terme «spotted» provient de la série Gossip Girl. Il fut traduit par «Aperçu» dans la version française.

 

Colorés et mignons, les Spotted sont mon moyen un peu girly de procrastiner. Même si  je ne me suis pas encore prêtée au jeu, lire les déclarations des autres sur les pages Spotted est un véritable petit moment de détente pour moi. Mais qu’arrive-t-il lorsque les Spotted perdent soudainement de leur magie ? Parce qu’une tribune où l’on peut s’exprimer de façon anonyme à propos des autres comporte de bien grands risques de dérapage. Malheureusement, il semble que ce soit des choses qui arrivent…

 Je suis peut-être une romantique éperdue, mais je ne sais pas si je trouve ça drôle ou si je triste de voir des messages de haine destinés au « petit cr*ss qui fait trop de bruit à tous les jours vers 8h15 en face de ma job avec son est* de char monté » entre des déclarations « à la fille avec des jeans blancs qui buvait un café au Tim Hortons cet après-midi, t’es la plus belle cliente que j’ai jamais vue ». Je trouve ça plate, tomber sur des messages méchants comme ça. C’est comme un bonbon qui goûte le savon à vaisselle au milieu des petits flirts à saveur de jujube. Heureusement qu’à travers tout ça, il y a les messages qui disent «aux employés du magasin XYZ, vous faites une super bonne job».

 

 

J’aime mieux les histoires qui finissent bien et les kicks repérés entre deux pieds de brocoli chez Super C. Je préfère les sourires cutes et gênés qu’on échange avec des inconnus dans les stations service.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

2 Commentaires

  • Répondre Kroston 7 mai 2013 a 21 h 43 min

    Ouais très dommage que les messages haineux et carrément vulgaires ne soient pas filtrés. Le principe a du potentiel… ah les humains!

    • Répondre Sabrina Veillette 9 mai 2013 a 22 h 04 min

      L’essence du phénomène se perd ! Tristesse 🙁

    Laisser un commentaire