Art de vivre, Histoire de filles

[Histoires de filles] Le prochain qui me dit “Business is business” je le force à…

Certaines personnes sont travailleurs autonomes mais ne doivent pas nécessairement gérer des contrats ou devoir aller chercher des clients. Par exemple, un notaire. On s’entend que le dude est débordé et a juste besoin d’investir quelques “bruns”dans une annonce classée dans le journal s’il veut aller se chercher quelques clients.

Quand tu produis du contenu ou que tu es un artiste simplement, souvent, tu dois non seulement performer mais aussi faire la job sale: ouvrir ta grande trappe et trouver des contrats. WOW! Les artistes, on est une gang à ne pas être nés bin bin pour ça, la vente. 

On voudrait juste pouvoir créer par passion, dormir, se lever pour faire nos besoins, redormir, se lever pour boire un peu, redormir, et se lever à nouveau à 3 heures du matin avec un flash, une idée de génie qui va nous donner le sourire aux lèvres pendant un bon deux semaines avant de replonger dans notre look négligé et dans nos cavernes mentales ténébreuses desquelles sortiront d’autres idées originales. T’as pognes-tu?

Bref, tu dois m’avoir vu venir, je fais partie de ceux qui doivent se trouver des contrats. Malgré que ce ne soit pas nécessairement ma partie préférée, je réussis tout de même à le faire avec enthousiasme et professionnalisme. Cependant, cher artiste, tu dois absolument être vigilant et lire attentivement tous les contrats qui te sont présentés parce que j’ai une petite nouvelle pour toi: il y a beaucoup de pas fins qui veulent juste te voler, bin oui!

Récemment, j’ai eu affaire avec un gros pas fin qui pensait pouvoir m’entourlouper avec des clauses pas possibles. Quand j’ai vu son arnaque et le lui ai fait remarquer, il m’a simplement répondu : Ha! Ha! Business is business! Tu dois pas le voir comme du vol, c’est juste de la business!

Pardon? Si vous êtes de ceux qui utilisent cette expression de merde pour justifier votre manque d’honnêteté: je vous déteste, c’est dit! Ce n’est pas JUSTE de la business, on parle ici de mes idées, de mon travail… Le gars voulait vraiment m’en passer une petite vite comme on dit et au lieu de proposer autre chose ou juste s’excuser d’être un peu un gros caca ambulant, cette phrase justifie tout pour lui. AH BIN!

Utiliser business is business pour justifier un gros manque d’intégrité, c’est comme dire que tu as tué quelqu’un MAIS que la planète est déjà surpeuplée donc, tu es tout de même une bonne personne! Le summum de l’altruisme toi chose!

Pour vrai, je suis peut-être naïve mais l’honnêteté est quand même la meilleure option possible. Le gros, on va finir par la voir ta vraie face un jour, tes projets machiavéliques et le fait que tu portes une moumoute. Relaxes, cales-toi une blonde pis arrêtes de répéter cette expression là sinon je te force à regarder la chaîne YouTube de la famille royale pendant une bonne semaine tout en mangeant des Ruffles ondulées bin proche de tes oreilles. Tu seras averti!

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire