Culture, Lecture

[Lecture] La folie 50 Nuances de Grey

50 Nuances de Grey (Fifty Shades of Grey), qui n’a pas entendu parler de ce livre? Une vraie folie s’est créée autour de ce roman érotique, premier d’une série de trois, écrit pas E.L. James. Cette auteure britannique a su capter la curiosité de milliers de lectrices, voir même de lecteurs. Je n’avais pas lu le livre jusqu’à dernièrement, ne sachant pas si ce type de lecture aller me rejoindre.

Le livre en résumé

Anastasia Steele, jeune étudiante universitaire, un peu innocente, maladroite et pucelle, rencontre Christian Grey, entrepreneur très fortuné, lorsqu’elle se rend à Seattle pour l’interviewer pour le journal étudiant. C’est son amie Katherine qui devait faire cet entretien, mais elle était malade cette journée.  Bref, un concours de circonstance qui changera à jamais Ana.

Dès qu’elle pose les yeux sur l’énigmatique Grey, le courant passe entre les deux et rapidement on comprend que Grey veut la posséder et que pour la première fois de sa vie, Ana a envie de se donner à un homme.  Assez confuse, elle ne comprend pas ce que Grey lui fait. Pour une fille pucelle, elle a la libido dans le tapis.

Elle se rendra donc à la résidence de Christian, où elle découvrira les penchants sadomasochistes et dominateurs de Grey.  Elle comprendra très vite qu’il veut faire d’elle sa soumise, autant dans la vie que dans le lit.  C’est à son grand désarroi qu’elle apprend qu’elle devra signer un contrat avec lui si elle veut elle aussi posséder Grey.  Étrangement, elle se sent attirée vers Grey et ce qu’il lui propose.

 

Nos deux héros

Le personnage d’Ana est sans grande surprise.  Jeune fille dans la vingtaine, qui n’a jamais connu l’amour ni le sexe. Quelques hommes gravitent autour d’elle, mais elle ne s’en intéresse pas. Un peu gauche, elle semble un peu innocente, mais derrière cet air angélique se cache une fille pas si soumise que ça.   Avec Grey, elle laissera parler sa déesse intérieure et se laissera guider dans cette aventure de sexe et d’amour assez particulière.  D’ailleurs, quelquefois, cette déesse est un peu surexploitée, à la manière de l’ange (la gentille Ana) et du démon (sa déesse intérieure).

Je crois que c’est dans le personnage de Grey qui a fait qu’autant de gens ont accroché au livre.  Mystérieux, il semble avoir eu un passé troublé, on parfois le goût de le prendre dans nos bras et lui dire de nous livrer ses secrets les plus profonds.  Il semble avoir une deuxième personnalité, celle d’un homme contrôlant et dominateur pour tenter de cacher celle d’un homme bon et doux.  Il veut Ana et fait des belles prouesses pour l’avoir.  Avec elle, il fera des choses qu’il n’a jamais fait auparavant : faire l’amour, des concessions, dormir avec elle.  On sent donc qu’elle pourrait changer ce personnage froid et calculé.

 

Le langage employé

Source: pinterest

C’est dans l’emploi des mots que l’auteure frappe fort. On qualifie le roman de romance érotique – et bien moi, j’ajouterai aussi quasi pornographique. Le langage sexuel employé dans le livre est cru et sans censure.  Bref, les mots employés sont si explicites que le livre devient extrêmement visuel.

Grey parle de sa pratique à Ana sans gêne : il ne veut pas de zone grise, il veut qu’elle comprenne dans quoi elle embarque.  Honnêtement, certains chapitres passent, comme lorsque Grey initie Ana à « faire l’amour », une première pour lui qui ne fait jamais ça, car lui, il baise.  D’autres scènes nous rendent plus mal à l’aise, si vous êtes du type prude ou si ce genre de pratiques ne vous allument pas du tout.  Je pourrais donner plusieurs exemples, car le livre en regorge et nos deux protagonistes s’en donnent à cœur joie. Mais je me retiens, c’est ce qui crée la curiosité du lecteur lorsqu’il entreprend de lire un livre de ce genre.

Opinion très personnelle ici, si vous êtes du genre à ne pas aimer vous faire dire quoi faire dans la vie, vous n’aimerez peut-être pas la façon dont Grey traite Ana et ce même si elle est consentante.  Ce qui aussi peut être agaçant, c’est qu’ils ont tous les deux la libido sur le piton on à chaque fois qu’ils se voient. Manque-t-il une évolution dans les personnages puisqu’ils sont toujours en train de faire ladite chose?

Bref, si vous êtes seules dans la vie, peut-être aurait vous le goût de vous trouver un petit jouet personnel à la lecture du livre et si vous êtes en couple, ce sera la fête pour votre homme lorsqu’il arrivera de travailler.

Somme tout, lorsqu’on termine le livre, et comme la vie est bien faite, on a le goût de lire la suite!

 

50 Nuances de Grey sur toutes les plateformes

Et si on jouait à la maison?  Plusieurs compagnies ont lancé des jouets tels qu’utilisés dans le livre, pour satisfaire les plus créatifs d’entre nous. Oserez-vous tenter l’expérience avec votre tendre? Grrr….!

 

De la fiction à la réalité

Certains couples se sont dit : « Pourquoi pas nous aussi? »  C’est ce qui est arrivé  à Steven Lock et une femme qu’il a rencontrée sur le Web.  Après l’avoir attachée au lit comme un chien et l’avoir fouettée, il a été poursuivi en justice pour avoir été trop loin.  Il n’a pas été reconnu coupable, puisque sa partenaire était consentante, mais ne s’attendait pas à ce que cela fasse si mal (!).  Gageons que ses fesses s’en rappelleront longtemps.

Autre histoire cocasse, une femme fortunée d’Angleterre quant à elle divorce son mari, puisqu’il a refusé de rehausser leur vie sexuelle en se basant sur le livre.  Le mari blâme sa femme pour l’échec de leur mariage et le fameux livre.  Oui, oui, madame et monsieur, c’est sûrement 50 Nuances de Grey le problème dans votre couple.

 

Une version canadienne?

On pourrait avoir notre propre version made in Canada avec le roman SECRET de Lisa Gabriele.  Gageons que nous ne le retrouverons sûrement pas sur la table de chevet de notre charmant premier ministre Harper.

 

Quand les célébrités se mettent de la partie

Quelques célébrités ne se gênent pas pour rire du phénomène en faisant la lecture de certains passages du livre, comme Ellen DeGeneres (hilarant!)

 

50 Nuances de Grey au cinéma

Matt Bomer

C’est officiel, le film sera porté au grand écran avec la mention 17 ans et plus (j’espère!).  On ne sait pas encore qu’elle sera la distribution, mais plusieurs noms circulent tels que Ian Somerhalder (Journal d’un vampire), Matt Bomer (Magic Mike) et Henry Cavill (Les Tudors) pour le rôle de Christian et Alexis Biedel (4 filles et 1 jean) et Mila Kunis (Le cygne noir) pour Anastasia.  Mes choix : Alexis Biedel et Matt Bomer.  Pour l’instant, ne vous laisser pas berner par les nombreuses bandes-annonces faites par des fans, le choix n’est pas fait et rien n’a été tourné.  Peu importe le casting, gageons que ça sera chaud à l’écran et que je n’irai pas voir cela avec 100 autres personnes dans une salle de cinéma.  Euh! Malaise!

Alexis Biedel

 

Pour rire un peu

Buzzfeed s’est amusé avec plusieurs topos sur le sujet, visitez le site pour voir des Memes, de la mode et même des desserts à la saveur 50 Nuances de Grey.

 

Pour en savoir plus sur la trilogie, visitez le site Web officiel.

 

Et vous, qu’avez-vous pensé du livre? Oserez-vous me dire vos impressions ou êtes-vous du genre à avoir caché le livre dans un magazine lorsque vous l’avez lu en public, comme certains l’ont fait?

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

1 Commentaire

  • Répondre [Lecture] « Les infortunes de la Belle au Bois dormant T.01 Initiation » d’Anne Rice | Web et Mascara 8 décembre 2015 a 11 h 45 min

    […] hardcore, trop crue pour les lecteurs, j’ai décidé de me faire ma propre idée. Après tout, «50 Shades of Grey» était acclamé comme un livre hard par certains, alors que je le trouvais personnellement très […]

  • Laisser un commentaire