Culture, Lecture

[Lecture] “À parts égales”, un roman pour cet automne

À parts égales est un roman dans lequel on s’attache vite aux personnages : une famille anglaise unie qui travaille ensemble dans la même entreprise de céramique créée par Suzie, la mère. Une femme forte qui n’a peur de rien, pas même de racheter la maison de son enfance sur un coup de tête. Indépendante et têtue, c’est le personnage Alpha de la famille, si on peut le dire ainsi.

Jasper, son mari, en revanche, est l’opposé. Très réservé, il nous laisse une impression de mari et père effacé qui n’ose pas s’affirmer. Il est par contre très attaché à Polynesia, son drôle de perroquet vulgaire, qui n’est sympathique qu’avec son propriétaire.

Les 3 filles, Grace, Cara et Ashley, ont toutes les trois une manière bien différente d’aborder la vie et vont venir secouer l’ordre qu’a tenté d’établir Suzie depuis les dernières années.

Crédit photo: Delphine Leduc

Crédit photo: Delphine Leduc

On peut dire que tout suit son cours lorsqu’on commence la lecture, tout en percevant un équilibre un peu bancal qui semble toutefois fonctionner. Je dis bancal car on voit clairement que Suzie ne laisse aucune marge de manœuvre à ses filles et que ces dernières en ont un goût plutôt amer. Mais, plus tournent les pages, plus les changements viennent s’opérer.

Entre Léo et Ahsley qui décident que cette dernière se consacrerait à son travail pendant que Léo serait père au foyer, Grace qui se cherche et Cara et son mari qui veulent changer la vision de l’entreprise familiale, c’est tout un château de cartes qui perd sa base, mais ne serait-ce pas pour le mieux?

Un nouveau personnage, détestable mais attachant à la fois, débarque en plein milieu de cette cacophonie et vient complètement perturber l’ordre des choses : Morris, le père de Suzie qui l’a abandonné à la naissance.

Suzie acceptera-t-elle de le revoir et de l’accueillir dans sa vie? Comment réagiront les filles face à leur grand-père qu’elles n’ont jamais connu? Et Jasper dans tout ça, arrivera-t-il à trouver sa place au sein de sa propre famille?

À part égales porte bien son nom car tant Grace, Ashley, Jasper que le perroquet désirent tirer profit de la situation, mais ce n’est pas toujours évident quand la famille est au cœur de tout.

C’est le genre de roman qu’on dévore un dimanche pluvieux emmitouflé dans une grosse couverture. On s’imagine l’ambiance dans une campagne anglaise, dans l’antre même d’un atelier de création, tout en percevant un sentiment de plénitude. On se prend facilement au jeu et d’affection pour cette famille un peu loufoque où chaque membre a son caractère bien trempé.

Mais je ne vous dirai rien de plus et vous laisse découvrir cette famille invitante avec, pourquoi pas, une bonne tasse de thé 🙂

 

À parts égales

Joanna Trollope

Éditions Fides

29,95$

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire