Culture, Lecture

[Lecture] Divergent

Veronica Roth

Titre : Divergent
Auteur : Veronica Roth
Édition : Harper Collins
Pri x: 6,58$ (sur amazon)

 

 

Depuis le succès de la saga Hunger Games de Suzanne Collins, de nombreux romanciers se lancent dans cette direction pour connaître eux aussi cette réussite. Non seulement la trilogie a-t-elle connu un succès monstre sur papier, mais les studios hollywoodiens se sont précipités pour en faire des films. Encore une fois, le succès reprend de plus belle.

C’est avec Divergent que Veronica Roth vient à son tour offrir une série qui fait frémir les admirateurs de romans d’aventure et science-fiction

L’univers est bâti sur une vision sociétale fragmentée. On réinvente les États-Unis en cinq factions. Chacune offre un objectif bien précis pour la société à l’intérieur de ses murs. Il y a tout d’abord, les Audacieux (Dauntless) qui prônent le courage et offrent la protection contre le monde extérieur. Les Érudits (Erudite), qui croient que le savoir est le fondement de toute chose, ils sont alors les cerveaux. Les Fraternels (Amity), qui ne jurent que par l’amitié et l’entraide. Les (Candors), qui se doivent d’être constamment honnêtes et dire la vérité. Enfin, les Altruistes (Abnegation), qui doivent offrir une dévotion inconditionnelle aux autres.

C’est à l’âge de 16 ans que tous les jeunes doivent choisir officiellement la faction à laquelle ils désirent appartenir. Cette décision est cruciale puisqu’elle détermine le reste de leur existence. Béatrice Prior, l’héroïne du bouquin, devra subir le test comme tous les autres et choisir, selon ses résultats, la faction à laquelle elle croit être la plus liée.  Elle s’apprête alors à faire ce choix qui changera sa vie et celle de toute la société piégée.

Le système politique n’est pas aussi répressif que dans Hunger Games, mais reste tout de même un régime totalitaire. Chaque citoyen doit se soumettre à l’intérêt global de leur faction. Aucune question ne doit être posée, sinon, ils sont observés sous la loupe par les dirigeants, considérés comme des « Divergent ». Ce nom est d’ailleurs offert aux gens qui pensent par eux-mêmes et ont un esprit de rébellion.

Béatrice nous fait vivre un suspense intense et des moments plus que périlleux. Elle passera par l’initiation de sa faction, elle connaîtra de lourdes épreuves et des drames qui nous font pleurer. Veronica Roth met l’héroïne dans des situations impossibles. Malgré tout, elle lui offre tout de même quelques moments de répit qui nous permettent, nous aussi, de reprendre notre souffle.

Nous avons droit à une petite étincelle d’une flamme amoureuse. Cette fois-ci, on nous épargnera le traditionnel triangle amoureux,  mais, malgré tout, nous serons plongés, à plusieurs reprises, dans l’incertitude.

Deux autres livres complètent la série et une adaptation cinématographique, du premier tome,  sera disponible pendant le mois de mars 2014.

Les admirateurs de Hunger Games seront ravis par cette trilogie de Veronica Roth.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire