Culture, Lecture

[Lecture] En tête à tête avec Florence K

Source : http://www.editions-libreexpression.com

Source : http://www.editions-libreexpression.com

J’ai eu la chance d’échanger quelques mots avec Florence K pour me parler de son premier livre : Buena Vida.

Son roman m’a beaucoup touchée et c’était pour moi un honneur qu’elle me livre des moments de sa vie lors du lancement de Buena Vida, à l’Hôtel Nelligan dans le Vieux-Port de Montréal.

C’était l’occasion de mettre un visage sur les personnages, puisque ce livre est entièrement autobiographique, mais surtout de voir une Florence pétillante, souriante, et bien. C’est un speech très émouvant qu’elle nous a livré, durant lequel elle remercie énormément ses proches qui ont été là durant la dépression qu’elle a vécue et qu’elle tente de dépeindre avec beaucoup d’humanité.

Buena Vida est définitivement un livre éprouvant qui relate ce qu’on a diagnostiqué chez elle un épisode dépressif majeur, mais qu’elle préfère appeler l’abysse. Elle se met complètement à nu et nous dévoile ce qui l’a travaillé et tourmenté fin 2011 et début 2012. Elle est tombée en chute libre et est restée dans une phase qu’elle ne connaissait pas, dans laquelle elle se trouvait pour la première fois. Incomprise, elle a tenté tant bien que mal de garder la tête haute sans toutefois comprendre ce qui lui arrivait. Elle a finit par accepter de l’aide de professionnels et en sort aujourd’hui reconstruite. Très intime, son livre se lit très bien mais il faut s’accrocher. À fleur de peau, Florence a réussi à mettre des mots sur ses émotions et a appris à connaître ses limites afin de ne pas rechuter dans une telle angoisse.

Florence déclara avoir réussi à écrire ce livre une fois rétablie. Même si elle a du replonger dans ses souvenirs, elle disait ne pas avoir mal lors de la rédaction de son livre. Comme elle l’a si bien dit, elle n’aurait jamais pu écrire cela à l’époque où ça n’allait pas. J’ai envie de conseiller ce livre à toute personne qui se sent bien aujourd’hui, après ou non avoir vécu un épisode semblable. Car même si peu en parlent, beaucoup plus de monde que l’on croit vivent ce genre d’émotions, à différents degrés. La culpabilité, les doutes sur nos choix, le sentiment d’ingratitude de ressentir de telles émotions, la honte, la peur. Des émotions fortes et négatives qui peuvent parfois traverser notre esprit et y loger trop longtemps.

Crédit photo : Marc-Olivier Roy

Crédit photo : Marc-Olivier Roy

Même 2 ans plus tard, sa mémoire lui a permis de retracer jour après jour sa descente aux enfers et sa reconstruction. En s’attelant à cette tâche de tout relater, c’était pour elle une sorte d’exutoire et ressent aujourd’hui les bénéfices de ce travail d’écriture qui lui à été au final très plaisant. Aujourd’hui, c’est pour les autres qu’elle a l’impression d’avoir écrit, pour aider quelqu’un quelque part à savoir qu’il n’est pas seul à vivre ce genre d’angoisse, qu’il peut s’en sortir. Ce livre s’adresse également à ceux qui vivent la dépression d’un proche. On est humain et pourtant, à l’heure actuelle, il est très tabou de parler de ce sujet. Certains y parviennent. Florence K a réussi ce défi.

Florence K, merci pour ce beau partage. Même si certains passages sont difficiles à lire de par ta sincérité face à tes ressentis, la lecture se fait aisément, et on compatit.

Titre : Buena Vida

Auteur : Florence K

Éditions : Libre Expression

Prix : 24, 95 $ chez Renaud-Bray

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

1 Commentaire

  • Répondre [Spectacle] Florence K, Buena Vida | Web et Mascara 14 juillet 2016 a 11 h 49 min

    […] Sophie avait d’ailleurs rencontré Florence lors du lancement de son premier roman Buena Vida qui relate justement ce pan de vie difficile qu’a traversé la chanteuse. […]

  • Laisser un commentaire