Culture, Lecture

[Lecture] La favorite du sultan

mo_9782764807927C’EST QUOI?

Alys Swann, jeune Anglaise aristocrate, est capturée en mer et se retrouve dans le harem d’Ismail, puissant sultan du Maroc. Vivant désormais dans l’immense harem du palais de Meknès, le sultan souhaite qu’elle se convertisse à l’Islam. Elle risque la mort si elle refuse.

Nouss-Nouss, esclave et eunuque, lui sert de traducteur. Accusé à tort du meurtre d’un herboriste, il est chargé de la délicate mission de convertir Alys, afin de regagner la confiance de son maître.

Après avoir entendu sa triste histoire, Alys accepte de se convertir et devient rapidement la favorite du sultan, attisant ainsi la jalousie et la convoitise des autres concubines et particulièrement de l’impératrice, la redoutable Zidana. Elle ne pourra compter que sur l’aide de Nouss-Nouss pour sauver sa peau et celle de son fils. Nouss-Nouss, son seul ami et soutien. Simple amis ou amoureux transis? 

 

mary-jane-johnsonPAR QUI?

Jane Johnson est une Anglaise qui a beaucoup travaillé dans le monde de l’édition avant de devenir auteure. Elle est la co-auteure de plusieurs livres fantastiques pour enfants qui lui ont valu des prix britanniques de littérature en 2010 (Maskmaker) et 2011 (Goldseekers). Du côté adulte, elle a trois livres à son actif : Le Dixième Cadeau (2008), La route du sel (2012) et La favorite du sultan (2012). Mariée à un Berbère, elle partage sa vie entre le Royaume-Uni et le Maroc, s’inspirant grandement de la culture de son pays d’adoption pour ses romans.

Ses livres sont traduits et vendus dans plus de 20 pays à travers le monde.              

 C’EST BON?  Étonnamment, oui.

Je dois avouer qu’en regardant la couverture, je ne m’attendais à rien, sinon à un roman à l’eau de rose où l’on voit la fin venir à 100 milles à l’heure. J’ai adoré la trame de fond : l’histoire se déroule dans le Maroc du 17e siècle où les esclaves sont légions. Le palais, les souk, la terreur que le sultan fait régner, les serviteurs qui doivent se plier à ses moindres caprices, le harem qui vit sous le coup de l’impératrice. Tout est bien décrit et même si on trouve parfois (souvent!) cela injuste, on s’y croirait.

Nous suivons 2 points de vue, celui des 2 personnages principaux : Nouss-Nouss, l’esclave eunuque qui ne vaut rien aux yeux de tous et Alys, la nouvelle captive, caprice et favorite du sultan. Personnellement, j’aurais seulement suivi Nouss-Nouss, personnage beaucoup plus intéressant qu’Alys, qui est coincée dans son harem. Mais je dis cela juste pour chialer un peu, ça ne nuit pas du tout au roman d’avoir deux points de vue.

 Plusieurs intrigues se succèdent : le meurtre de l’herboriste, les campagnes militaires, la peste, les ambassades, les missions impossibles confiées par Zidana par jeu, la survie de l’enfant d’Alys… Il se passe toujours quelque chose.

Du palais de Meknès à la campagne militaire dans le désert en passant par la cour d’Angleterre pour une ambassade, c’est à se demander comment Nouss-Nouss a réussi à survivre à toutes ces aventures. On ne s’ennuie pas et tout se tient bien. L’auteure réussit à nous amener avec elle à travers toutes ces aventures, sans nous perdre en chemin.

On aime les personnages, on en déteste quelques-uns, on vit de l’injustice, de la colère et même du bonheur quand certains «méchants» n’ont que ce qu’ils méritent. Mon seul point négatif est la fin (sans vendre de punch là)… Une fin «tout est bien qui fini bien». J’aurais préféré un peu plus de drame et de «réalisme» dans la finale. Mais ça n’enlève rien à l’histoire.

 Bref, un roman plaisant et divertissant, presque pas quétaine…passé la première de couverture! 

LA FAVORITE DU SULTAN
Par Jane Johnson
Édition Libre-Expression
Amazon : 17,88 $

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire