Lecture

[Lecture] Mon ami Dhamer

Couv_183653C’EST QUOI?

Pour vous mettre un peu en contexte, Jeffrey Dahmer est l’un des tueurs en série les plus connus des États-Unis. Surnommé «le cannibale du Milwaukee», son premier crime a lieu à l’été 1978, je vous épargne les détails. Il sera suivi d’une série de seize meurtres commis entre 1987 et 1991. Arrêté en 1991, puis condamné à 957 ans de prison, Dahmer finira assassiné dans sa cellule en 1994.

Maintenant, de quoi parle cette bande dessinée? De la vie de Jeffrey Dahmer alors qu’il n’est qu’un ado. Écrit et illustré par Derf Backderf, un ancien camarade de classe. En 1972, Derf entre au collège, où il fait la connaissance de Jeffrey Dahmer, un enfant solitaire au comportement un peu étrange. Les deux ados se lient d’amitié et font leur scolarité ensemble jusqu’à la fin du secondaire. 

Mon ami Dahmer est donc l’histoire de la jeunesse de ce tueur, à travers les yeux de l’un de ses camarades de classe. Précis et très documenté, le récit de Derf Backderf (journaliste de formation) décrit la personnalité décalée de Dahmer qui amuse les autres ados de cette banlieue déshumanisée typique de l’Amérique des années 1970. Dahmer enfant vit dans un monde à part, ses parent le délaissent, il est submergé par des pulsions morbides, fasciné par les animaux morts et mortifié par son attirance pour les hommes. Personnage fascinant, voire attachant car presque victime de son environnement, Dahmer vit une implacable descente aux enfers vers une folie irréversible.

derf-pdq-cartoonistjpg-10f784bce1418cc7PAR QUI?

Journaliste de formation, Derf Backderf, de son vrai nom John Backderf est un artiste américain. Il s’est fait remarquer grâce à sa bande dessinée «The City» qui a été publiée dans plusieurs numéros de différents journaux, de 1990 à mai 2014. En 2006,  il a gagné le «Robert F. Kennedy Journalism Award» pour ses bandes dessinées. Depuis quelques temps, il se concentre sur l’écriture et le dessin de «graphic novels» (romans graphiques), dont «My friend Dahmer». 

C’EST BON?

Oui, très! 

On se concentre vraiment sur Dahmer adolescent et non pas sur sa vie adulte (où d’ailleurs l’auteur n’avait plus aucun lien avec lui). J’ai particulièrement aimé la recherche derrière l’histoire. L’auteur ne fait pas que se baser sur ses souvenirs personnels (qui peuvent jouer des tours après tant d’années!). Il aurait facilement pu jouer avec la réalité, se donner le beau rôle, dire qu’il avait tout vu venir, etc. Mais non.

mon-ami-Dahmer-02En plus de ses souvenirs personnels, il y a fait une véritable enquête journalistique auprès d’anciens élèves, professeurs, famille ou voisins, s’appuyant aussi sur les dossiers du FBI. Il tente d’expliquer  comment cet adolescent un peu décalé au comportement étrange a pu devenir un tel monstre.Sans excuser le comportement de Dahmer plus tard, il réussit à le présenter sous un jour différent: un garçon étrange mais pas méchant, tourmenté par des démons intérieurs et négligé par les adultes dans sa vie. C’est ce que j’ai apprécié. On retrouve l’humain derrière le monstre. 

Un peu dérangeant par moments, parce qu’on sait ce que cet ado est devenu, cette bande dessinée se lit facilement. On comprend rapidement ce qui cloche et, à plusieurs reprises, je me suis dit «Mais où étaient les adultes?!». Les dessins en noir et blanc ajoutent une petite touche angoissante, qui s’unit parfaitement avec le personnage décrit. Un peu «cartoon», cela permet de mieux accepter les passages plus difficiles. 

Et je tiens à souligner que «Mon ami Dahmer» a remporté le «Prix révélation 2014 ex-aequo du Festival d’Angoulême»  (France) ET le prix «BÉDÉIS Causa 2014 – catégorie Traduction» (Québec). Prix grandement mérités si vous voulez mon avis.

 Bref, une bande dessinée que je recommande! 

MON AMI DAHMER (VERSION ORIGINALE: MY FRIEND DAHMER)

Par Derf Backderf

Renaud-Bray: 34,95$ (version française)

Amazon: 14,40$ (version originale)

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire