Art de vivre, Sorties

[Sorties] L’exposition « Musique – Le Québec de Charlebois à Arcade Fire » ouvre ses portes au Musée McCord

DSC_9443C’est ce vendredi 30 mai que l’exposition Musique – Le Québec de Charlebois à Arcade Fire débutera au Musée McCord de Montréal, présentée par Sony Canada et Ici Radio-Canada Musique, en collaboration avec Le Lait.  

L’exposition nous plongera « au cœur de l’univers d’artistes marquants et laissera surgir l’émotion en découvrant une sélection d’artefacts liés à de nombreuses figures musicales qui ont écrit l’histoire d’ici. »

Joany fut parmi les chanceux et chanceuses qui ont pu visiter l’exposition en grande première hier soir. Certaines personnalités marquantes de la musique étaient présentes ainsi que des amis du Musée et des gens des médias.

 

Pourquoi une exposition sur la musique québécoise?

La musique et les chansons ont accompagné tant de grands moments de notre histoire, comme le mentionnait les animatrices de la soirée, Marie-Christine Trottier et Monique Giroux, que c’est un hommage de voir tant de grands noms réunis dans une même salle.

Guitare-Richard-Seguin

Guitare de Richard Séguin, Takamine, vers 1980, prêt de Richard Séguin.

L’expérience vient jouer directement dans nos souvenirs, et c’est rare, mais j’aurais aimé être plus vieille pour avoir encore plus de souvenirs de certaines époques importantes de notre culture musicale.

 

Une exposition sur la musique, ça ressemble à quoi?

Mme Suzanne Sauvage, présidente et chef de la direction du Musée, nous a informé sur les choix difficiles qu’ils avaient dû prendre face à ce que l’exposition allait contenir et de quelle façon elle se déroulerait.

La période choisie fut celle des années 1960 à aujourd’hui, d’où le choix du titre de l’expo. Elle mentionnait également que le choix des artistes ou de leurs chansons a été fait en fonction de ceux et celles qui illustraient le mieux les propos évoqués selon l’époque, les mouvements sociaux ou l’affirmation internationale du Québec.

Manuscrit_Loco-Locass

Les Géants, Loco Locass, 2003, prêt de Biz.

L’exposition se divise en 6 sections :

1-    L’insolence de la jeunesse avec la génération des baby-boomers et le phénomène du yéyé.

2-    Rêver d’un monde différent qui met de l’avant la chanson québécoise dite engagée.

3-    Les chants des braves pour explorer la quête identitaire des premiers peuples et les luttes sociales qu’ils ont entrepris depuis les années 1960 et 1970.

4-    Vivre sa fantaisie – costumes de scène et accessoires pour lutter contre le conformisme et les tabous.

5-    Les pas de géants qui transportent le public dans l’effervescence des petits et des grands spectacles qui ont profondément transformé l’univers culturel.

6-    Des chansons québécoises intemporelles qui parlent d’amour et d’espoir en plus d’un film impressionniste qui les illustre.

 

Un après-midi au Musée McCord

L’exposition ne se consomme pas rapidement, elle se déguste, se regarde et s’écoute. Si on prend notre temps, il est facile de rester un bon trois heures. Vous pouvez également faire une visite éclair si, comme moi, vous vouliez être jolie et vous avez mis des talons hauts (!)

 

Sonia Benezra qui a gentiment prit la pose pour moi.

Sonia Benezra qui a gentiment pris la pose.

L’exposition en vaut la peine, je vais moi-même y retourner avec plus de temps devant moi pour savourer les chansons. J’apporterais volontiers ma mère ou mon père pour les accompagner dans ce flashback musical. Sonia Benezra était d’ailleurs présente à l’avant-première. Aucun ne doute de son intérêt puisqu’elle-même a côtoyé sur son plateau les grands de la scène musicale québécoise.

En sortant, prise d’un élan patriotique, j’ai même craqué pour un bol Cé faitte icitte, de la boutique du Musée, dans lequel j’ai beaucoup trop hâte de manger des bines dans le sirop d’érable!

Que tu aimes Loco Locass ou Jean Leloup, l’exposition est un must pour te plonger dans la culture québécoise et vivre de belles émotions face à ces gens qui ont transformé le Québec avec leur musique.

 

Informations générales

Du 30 mai au 13 octobre 2014, au Musée McCord de Montréal, 690, rue Sherbrooke Ouest.  Métro McGill (Ligne verte).

Admission

Adultes : 19 $
Aîné (65+) : 17 $
Étudiant (18 à 30 ans) : 14 $
Étudiant (13 à 17 ans) : 13 $
Enfants (12 ans et -): Gratuit
Entrée pour une famille de 5 (2 adultes + 3 enfants) : 40 $

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire