Art de vivre, Culture, Humour, Sorties

[Sorties] Se bidonner au Bordel Comédie Club

Cela faisait un petit bout que moi et mon homme voulions aller au Bordel Comédie Club.  Vous connaissez? Ce tout petit cabaret d’une cinquantaine de places, situé dans le Pub du Quartier Latin, où on peut aller se bidonner pour seulement 15$? Où chaque soirée est une surprise car le lineup des humoristes présents est annoncé au fur et à mesure que la soirée avance.

Nous avons finalement assisté à l’une de ses soirées vendredi soir dernier pour notre 11e anniversaire de mariage (pas rien hein, 11 ans!?!)

Le Bordel, c’est simple. Une petite scène, un mur de briques avec l’enseigne illuminée du Bordel, un micro et un humoriste sur scène.  Fondé par François Bellefeuille, Louis-José Houde, Mike Ward, Laurent Paquin, Martin Petit et Charles Deschamps, la vibe de la place est super: c’est chaleureux, intimiste et cela peut donner lieu à de savoureux échanges avec le public présent qui est très très très près des humoristes.

Source: Twitter @bordelcomedie

Source: Twitter @bordelcomedie

Petite mention spéciale à l’animateur de la soirée, François Boulianne, qui fait un sacré boulot pour casser la glace mais aussi pour mettre les gens à l’aise autant que de créer de savoureux malaises. Plusieurs de ces moments me viennent en tête, mais bon, fallait être là comme on dit. Un petit conseil: comme recommandé, je vous suggère d’arriver 30 minutes à l’avance, pour avoir de meilleures places (mon petit tabouret m’a donné un peu mal au dos.)

Chaque soir, 5 humoristes (ou non, je pense à Éric Salvail et Jean-Philippe Wauthier qui ont été pratiqué leurs gags du Gala des Gémeaux qui aura lieu ce dimanche) se présentent.  La formule permet aux moins connus de se faire connaître, à d’autres de tester du nouveau matériel, faire du rodage pour leur show ou à certains de seulement aller passer du bon temps.  Certains humoristes m’ont fait rire plus que d’autres, un m’a beaucoup surpris et je peux confirmer que François Massicotte et sa conjointe, la blogueuse Bianca Longpré, avait la même version de leur histoire farfelue de camping en famille.

Le concept du Bordel me rappelle aussi un peu mes jeudis soirs lorsque je sortais un peu trop souvent dans le bars, aux fameux Jeudis de l’humour au Bar Chez Maurice à Saint-Lazare, où j’y ai vu passé beaucoup d’humoristes qui aujourd’hui ont une super carrière (salut Louis-José!)

Source: geocitoyen.ca

Source: geocitoyen.ca

Si vous aimez l’humour sans flafla, la proximité avec les humoristes et l’ambiance conviviale, le Bordel vaut le détour. C’est clair que nous y retournerons!

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

1 Commentaire

  • Répondre [Spectacle] Phil Roy : appelez le "Monsieur" | Web et Mascara 26 janvier 2017 a 11 h 41 min

    […] année, et depuis, je cours les festivals d’humour, le Bordel, dont Audrey vous a parlé ici, et les one-man […]

  • Laisser un commentaire