Télé

[Télé] La Voix, le concours chanté qui ne ressemble à aucun autre, sauf The Voice

Après m’être amusée à commenter Occupation Double cet automne, j’ai décidé d’affronter un nouveau défi : La Voix. Chaque lundi, ma collègue Audrey et moi vous ferons part de nos impressions sur cette émission, qui, sans aucun doute, alliera magnifiquement émotions et malaises!

Nos impressions

Audrey : En débutant, il faut que TVA arrête de jouer sur le mélodrame des participants. Dès la première candidate présentée, on nous parle du drame qu’elle a vécu. Honnêtement, on s’en fout et ça ne fait pas qu’une personne est plus talentueuse qu’une autre. C’est le genre d’affaires qui me fait décrocher d’une émission, comme ç’a été le cas quand j’écoutais American Idol ou So You Think You Can Dance. Oui, oui, on peut être heureux et réussir dans la vie.

Cela dit, j’ai bien aimé La Voix. Énergique, pas de longueurs et de fameux « On le saura, au retour de la pause! ». Ça rentrait au poste, comme on dit! Charles Lafortune m’a plu, il a fait un Ryan Seacrest de lui-même, en restant avec les familles lorsque leur protégé chantait. Il était aussi émotif que ces dernières, des fois sans mots. Bref, il était très empathique, une bonne qualité chez un animateur.

J’aime le fait aussi que les juges soient à la merci des participants et non l’inverse, comme on a l’habitude de le voir, et d’entendre sur un fond de musique triste : « Moi, chanter c’est toute ma vie, donnez-moi cette chance! » Là, ce sont les juges qui tentent de vendre leur charme aux candidats choisis. Bref, si j’étais une participante, j’aurais de la difficulté à choisir vu leur expérience et leur réseau de contacts. Comme l’a dit Marc Dupré, il connaît Céline Dion, lui!

Edith : En effet, Gilles, le mélodrame était sur le bord de me sortir par les oreilles! Et c’est triste, parce que ces expériences difficiles devraient nous toucher, mais c’est tellement trop, qu’on finit par ne plus avoir de compassion! On attend de voir jusqu’où ils vont aller, et honnêtement, quand les jumelles Sabrina et Stéphanie ont « droppé » tout bonnement l’abus sexuel , comme on parle de sa dernière coupe de cheveux, je n’en revenais pas. Imaginez les filles en entrevue pré-audition qui disent, au grand plaisir des recherchistes : « Ah oui pis en passant, on a été victimes d’abus sexuel, LES DEUX. » En tout cas, apprenez à doser, TVA, parce qu’on veut bien être émus, mais un jour, on va se rebeller!!!  

photo : tva.canoe.ca

Les 4 coachs

Audrey :

Mon étoile du match est Marie-Mai. Elle a un sens inné du spectacle. On la sent investie dans le projet. Elle est très volubile et a les bons arguments pour faire pencher les choix des participants vers elle.

Ma surprise est Ariane Moffat. Exubérante à souhait, heureuse de participer à l’émission et elle semble avoir une belle complicité avec les juges, mais semble aussi vouloir mener une compétition féroce mais amicale.

Même chose du côté de Marc Dupré, on sent qu’il a le goût de faire un bon show et de mener une bonne compétition. Fidèle à lui, il n’en manque pas une pour pousser une petite blague, il ne faudrait juste pas que ce soit une de trop!

C’est en fait Jean-Pierre Ferland qui devra me convaincre de sa participation à l’émission. Je l’ai trouvé correct, sans plus, et ses choix n’étaient pas très surprenants.

Au niveau des chanteurs et chanteuses sélectionnés, j’ai adoré Valérie Clio, Fred Lebel et les jumelles Barabé, elles étaient belles à voir. La variété des candidats est aussi très intéressante, il y en a pour tous les goûts. C’est ce qui est rafraîchissant avec La Voix. Tout le monde peut y trouver son compte. À cette étape de l’émission, je ne peux pas dire quelle équipe est plus solide qu’une autre, j’ai hâte de voir la suite des choses.

Edith :

J’ai adoré Ariane Moffat! J’ai trouvé qu’elle essayait vraiment de se vendre sérieusement aux participants, en mettant ses forces, ses connaissances et sa personnalité de l’avant. Et j’ai bien aimé les membres de son équipe, malgré le trop-plein d’histoires touchantes. Et l’avez-vous vu peser sur son bouton avec son talon? C’est digne d’une mention d’honneur move de la semaine!

Marie-Mai était en feu! Toujours énergique et authentique, elle n’a visiblement pas peur de s’investir à fond dans son rôle. Mais c’était un peu malaisant de la voir se pâmer sur Fred Lebel, alors qu’elle avait déjà chanté avec lui à plusieurs reprises. Sans rien enlever au talent de ce chanteur, ça sent un peu le conflit d’intérêt…

Depuis quand Jean-Pierre Ferland est-il devenu le mononc’ du Québec? Je veux bien croire qu’il aime les femmes, mais c’est un peu triste de montrer une grande légende de la chanson québécoise de façon aussi unidimensionnelle. Peut-être n’a-t-il effectivement pas sa place dans une compétition comme celle-là?

Pour ce qui est Marc Dupré, je dois dire en commençant que je ne fais pas partie de ses admiratrices. En fait, quelques minutes après le début des auditions, je me suis même dit : « J’ai peur que personne ne choisisse Marc!! Malaise. » Mais bon, finalement son équipe est composée d’une belle brochette de talents. Enfin un peu de variété! Mention spécial à Brian le bluesman qui a eu des problèmes de jeu et qui ne voit pas ses enfants assez à son goût.

Un petit mot sur les rejetés 

Marika :  Une fille qui s’implique dans tout et qui réussit tout ce qu’elle entreprend. On en connait toutes une, une fille comme ça. Levez la main celles qui ont vécu un petit moment de satisfaction lorsqu’aucun coach ne s’est retourné? (… ) Mais le problème, ce n’était pas sa voix. Elle l’a dit elle-même : « Je braille jamais, je suis tellement pas une braillarde ».  Voilà! Tout allait trop bien pour toi, ma belle!

Cyusa : Même si personne ne s’est retourné pour son « pas de voix », j’espère qu’on va le revoir ailleurs. Ses mouvements de danse ont besoin d’être un peu revus, mais il a une super belle attitude! On aime!

Alex le parisien : Awww… Cute! Mais bon, Alex, si tu as fait Star Academy en France et que ça n’a pas marché, c’est peut-être un signe…

 

Photo : tva.canoe.ca

 

Choix de réalisation too much de la semaine : Le gros plan sur le kleenex durant l’audition d’Amy-Jade, la mini-Éric Lapointe qui chante ses douleurs.

Compliment exagéré de la semaine : « C’est moi qui devrait être sur la scène en train d’auditionner devant toi. » Quoique venant de Marc Dupré…

Compliment spécial NASA de la semaine : « Tu es une fusée et tu vas directement vers les étoiles. » Marie-Mai

Citations malaisante de la semaine : « Viens icitte mon petit bebé. » Mononc’ Jean-Pierre

Citation inspirante de la semaine : « Quand on veut de quoi, hein? Hey! » – Valérie Clio

 

P.-S. : Est-ce qu’on peut mettre un embargo sur le signe de la Voix (signe de peace)? Je suis déjà à boutte!

 

En conclusion, c’était un solide départ pour La Voix. L’émission a fait beaucoup jaser sur les réseaux sociaux et les cotes d’écoutes seront assurément à tout casser. On a hâte de voir la suite!

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire