Culture, Théâtre

[Théâtre] “Le Terrier” : là où le cœur se réfugie.

Je suis allée voir la dernière pièce de théâtre de Jean Duceppe, LE TERRIER. J’avais vraiment hâte d’y être, car premièrement j’adore cet art et ensuite, parce que le sujet abordé par les auteurs me touche particulièrement, la mort d’un enfant. 

Pour résumé, un seul mot me vient en tête: émotions! Cette œuvre nous amène dans une famille où le deuil n’est pas encore cicatrisé. La culpabilité et la légèreté s’entremêlent dans un match où la balle se passe à la vitesse de la lumière. La colère, la rage et la peine sont si palpables qu’on aurait dit que c’était ma propre histoire.

Les larmes ont coulé à plusieurs reprises.

Crédit photo: Théâtre Jean Duceppe

Malgré la lourdeur du fond, les éclats de rire se font entendre. La perte d’un enfant, ce n’est jamais facile et surtout. personne ne vit la douleur de la même manière. Mais l’amour, s’il est fort, réussit à traverser les pires tempêtes. 

Le jeu des acteurs est brillant et criant de réalisme. Pierrette Robitaille y ajoute sa touche humoristique légendaire tandis que Sandrine Brisson et Frédéric Blanchette nous transportent dans leur tourbillon émotionnel si bien ressenti. En aucun temps, je n’ai décroché. 

Sans tambour, ni trompette, cette création nous porte à réfléchir sur nos réactions face au malheur des autres et à apprécier ce que nous avons ici et maintenant.

J’en suis ressortie bouleversée.  

Tu as jusqu’au 23 mars pour te procurer des billets. Ne manque pas ça en cliquant ici.

Les billets nous ont été offerts par le Théâtre Jean Duceppe.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire