Art de vivre, Santé & Sexualité

Tic tac tic tac, le décompte est commencé!

Dans 1 semaine, pile-poil, je retourne au boulot après plus d’un an à la maison pour prendre soin  d’Henri (dit The Beast), et de sa grande princesse de sœur Élizabeth. Ouf! La maman a hâte, pas hâte, pleure, rit, grogne, angoisse à l’approche de cette grande étape qu’est le retour à MA vie pour les prochaines années. De retour dans le monde infernal du dodo-gardo-boulot! Pour moi, le retour au travail se vit comme un deuil, avec ses étapes et ses lots de questionnements!

 

1-Choc, déni : Je crois que ça résume assez bien l’année entière suivant la naissance de mon bébé. Je n’ai jamais eu l’impression qu’il grandissait véritablement, que le temps avançait, que chaque jour qui passait était une journée plus près de ce moment fatidique. Bien sûr, j’ai profité de chaque moment avec lui, et de sa sœur qui, à mes yeux, est un véritable génie, mais combien de fois je me suis levée un matin en me disant en regardant mon papoute: « wow, il faut « telle chose »…ouin, c’est un peu normal il est déjà rendu à 9 mois!!!!! » Je suis sûre que j’ai dit ça à ma première et je le redis : my gosh que le temps passe vite! Me semble qu’hier, on apprenait simplement à se connaître, que je me levais 4-5 fois par nuit, qu’il était tout mou!

2-Colère : Il y a eu une petite période de colère, de frustration. Mais majoritairement, j’ai commencé assez tôt à avoir des moments de culpabilité face à ce qui attendait ma petite famille. Comme si j’allais abandonner mes enfants à leur sort. Comme si j’allais manquer tous les moments importants : les premiers pas, les premiers mots, etc. Je pensais au fait que je ne passerais pas la majorité de mon temps avec eux, que ce n’est pas moi qui répondrais à leurs besoins toute la journée, qui serait là pour essuyer les larmes et faire des béké-bobo lorsqu’ils se feront mal. Pourtant, j’ai une chance incroyable, mes parents sont ma garderie! Ils vont avoir le meilleur des 2 mondes et auront la chance de créer des liens étroits avec leurs grands-parents!

3-Marchandage : ou période de réflexion : qu’est-ce que je peux faire pour maximiser mon temps à la maison? Rester à la maison? Retourner au travail à temps partiel? Placer mes congés de façon stratégique pour être là plus souvent? Changer d’horaire, d’emploi? Il y a eu aussi le premier contact avec l’employeur question de déterminer la date exacte de mon retour en poste et savoir les vacances auxquelles j’ai droit. Mince consolation: chaque fois que je les contactais, mes journées de vacances à écouler augmentaient! J’ai réussi à me concocter un retour à mon goût qui rend les choses un peu plus facile pour moi!

4-Dépression : Je suis en plein dans cette phase de mon cheminement. Une journée je me sens sereine à l’approche de mon retour, un instant plus tard, je me coucherais en boule dans un coin en pleurant toutes les larmes de mon corps! J’ai l’impression de vivre les après-coups des 3 premières étapes, ou être en SPM constant! Comment je vis ça au quotidien : MAL! J’ai des journées de « pas de patience » avec mes enfants, au point de vouloir être seule, mais d’un autre côté, je veux passer le plus de temps possible avec eux! Je suis en constant conflit dans ma tête et ça commence à me peser. J’ai aussi une grande envie de magasiner et de manger des cochonneries, les meilleurs remèdes pour les temps durs! Détrompez-vous, je ne les laisse pas à eux-mêmes en restant en linge mou sur mon sofa, c’est plus par phase, par période. La majorité du temps je suis avec eux, souriante et profitant de chaque calin et de chaque « Je t’aime » de ma plus grande. Je ne crois pas que je passerai cette étape tant et aussi longtemps que ma première journée de travail sera passée, et encore.

5-Acceptation : J’ai bien hâte d’être rendu là! En fait, j’ai bien hâte d’avoir ma « routine », d’avoir pris le beat de la conciliation travail-famille. De ne pas avoir l’impression de courir après ma queue en essayant de tout gérer. Je pourrai vous en parler dans quelques semaines, quand j’aurai le vent dans les voiles et que finalement, le tout sera pour le mieux!

 

Je vous aime mes amours!!!!!!!

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire