Culture, Voyage

[Voyages] Du soleil en France (partie 1)

Pour ceux et celles qui arrivent tout juste dans l’aventure, vous pouvez lire les deux premiers articles sur le voyage aux liens que voici:

premier article

La vie à Paris

Pour les autres, reprenons où nous nous étions laissés:

Après avoir quitté Paris de manière précipitée en manquant presque notre train parce que Lauriane était trop zen et avait assez mal calculé le temps que ça prenait pour se rendre à la gare et parce que la gare était bien plus grande que prévu, nous somme arrivées à Bordeaux bien essoufflées. On a commencé à croire au Karma à partir du moment ou en entrant dans le train à Paris, on a vu le train fermer les portes et partir quelques secondes plus tard. Une minute plus tard et on le ratait… et on a pas le budget pour manquer un train. (On vous reviendra sur le Karma, vous verrez, vous y croirez aussi!)

Une fois à Bordeaux, nous prenons le bus en direction de la maison de notre couchsurfeuse. Nous descendons à l’arrêt qu’elle nous a indiqué et je réalise que ce que j’ai oublié, c’est de chercher le chemin à prendre pour passer de l’arrêt de bus à la résidence… sur le moment, avec nos sacs et notre fatigue du transport, on ne trouve pas la situation bien drôle. On n’a pas de téléphone pour rejoindre notre couchsurfeuse et nous sommes dans un quartier résidentiel où les rares commerces sont déjà fermés parce qu’il est 20h. Après avoir questionné un résident qui en plus d’être vraiment pas sympathique nous a donné de super mauvaises indications, nous pensons finalement à regarder les cartes de bus. Notre couchsurfeuse nous avait nommé deux arrêts pour aller chez elle, nous avons donc formé un carré entre ces deux arrêts et décidé d’errer dans cette zone. C’est ainsi que nous sommes finalement tombé pile sur la rue recherchée! (KARMA!) Nous avons alors enfin pu poser nos sacs et rencontrer nos logeurs!

Bordeaux, vino, soleil et couchsurfing

Un aperçu de Bordeaux

Un aperçu de Bordeaux

On a fait un rapide passage à Bordeaux, deux nuits, une journée. Bien que courte, ce fut une agréable visite! Il faisait soleil et assez chaud pour abandonner les jeans qu’on a portés toute la semaine à Paris et mettre des shorts enfin! Mon erreur? Ne pas mettre assez de crème solaire pendant que je buvais du vin en plein air. Y’a le cancer de la peau qui s’est logé dans mon dos! Je suis rouge et on pourrait faire cuire du vrai bacon sur mon corps! (Les Français ne connaissent pas le bacon… Leur bacon est plus une espèce de sorte de jambon un peu douteuse et aucunement aussi satisfaisante que le bacon qu’on connaît au Québec! La couchsurfeuse qui nous hébergeait et qui a déjà séjourné au Québec a même admis que c’était un grand manque dans leur alimentation! Mais bon je m’écarte! Fin de la parenthèse!) je disais donc qu’à Bordeaux, c’est un beau soleil qui a accompagné notre seule journée de visite de la ville. Nous avons déambulé dans le centre-ville qui est le centre historique de Bordeaux et date de 1800. Nous avons aussi fait le tour du marché des Capucins, marché typique de la ville. Pour dîner, nous nous sommes installées à la Place de la Bourse pour voir le fameux miroir d’eau! Nous en avons profiter pour faire comme les enfants et aller s’y tremper les pieds!

Place de la bourse, miroir d'eau

Place de la bourse, miroir d’eau

*Anecdote: la raison pour laquelle nous avions choisi de mettre Bordeaux dans notre itinéraire de voyage était pour dire la phrase “j’ai bu du Bordeaux à Bordeaux!”*

Après le dîner, nous avons donc acheté une bouteille de Bordeaux et décidé de s’installer dans un parc pour la boire! L’oubli? On n’a pas d’ouvre-bouteille! Tout y est alors passé pour essayer d’enfoncer le bouchon dans la bouteille pour la boire quand même: nos pouces, un couteau, des stylos, la force de la pensée… Finalement on décide de partir en quête d’un ouvre-bouteille, j’ai donc fait l’acquisition d’un souvenir de la ville qui est un décapsuleur plus ou moins efficace en forme de bouteille de vin!

Notre couchsurfeuse nous avait recommandé d’aller à la maison du vin de Bordeaux durant notre journée pour goûter les vins de Bordeaux pour peu cher! Nous avons donc conclu notre journée de visite dans un bar assez chic dans lequel nous avions une coupe de bon vin pour deux euros! Pour les amateurs de vin, c’est l’endroit où aller à Bordeaux pour en découvrir! Nous nous attendions à un bar sombre alors quand nous sommes entrées déguisées en touriste dans ce bar à l’allure un peu chic, lumineux et au style épuré on s’est senties un peu décalées… Le malaise est passé vite quand on a réalisé que la trame sonore de notre dégustation était Thrift Shop!

Boire du Bordeaux à Bordeaux!

Boire du Bordeaux à Bordeaux!

En soirée, nous sommes allées manger de la cuisine française avec nos hôtes couchsurfing! Pour ceux qui se questionnent, le couchsurfing, c’est un concept qui te permet d’être hébergé gratuitement chez des gens de l’endroit que tu visites! Notre première expérience avec Véronique et Florent à Bordeaux nous a fait faire une belle rencontre en plus d’avoir de bons conseils de leur part pour notre court séjour dans leur ville! En plus, ils nous ont fait découvrir le confit de canard (très bon!) qui est une spécialité de l’ouest de la France!

 Carcassonne

le château

le château

Véritable forteresse du Moyen Âge, Carcassonne a de quoi faire rêver votre cœur de princesse ou de chevalier. Nous avions deux lits dans l’auberge de jeunesse de Carcassonne qui est située au cœur de la haute-ville. Toute la cité, classée au patrimoine de l’Unesco, a conservé l’allure du Moyen Âge qui nous permet de rêver à ce que ce pouvait être à cette époque en déambulant dans les rues peu nombreuses de cette ville fortifiée.
Pour une belle vue de la cité, il faut prendre une courte marche jusqu’au vieux pont et regarder la cité s’illuminer quand le soir tombe!

la vue du vieux pont

la vue du vieux pont

En remontant, une fois le soleil couché, on peut profiter de l’ambiance plus calme et mystérieuse qui règne dans les lices entourant le château. Lauriane et moi étions de véritables exploratrices, redécouvrant des chemins empruntés autrefois par soldats, rois ou espions ennemis…

dans les lices

dans les lices

En entrant à Carcassonne, laissez-vous gagner par l’histoire fascinante des Cathares qui ont autrefois peuplé la cité. Bien que petite, la ville de Carcassonne vaut certainement le détour! Un coup de cœur.

 

la cité

la cité

Anecdotes

Pelouses interdites et crottes de chien

C’est à Paris qu’on a commencé à le constater… Souvent les beaux espaces gazonnés très verts où on aurait aimé s’asseoir pour dîner étaient entourés de petites clôtures placardées d’affiches “pelouse interdite”… Le gazon est toujours plus vert là où tu ne peux poser les pieds! Seigneur qu’on trouvait ça frustrant de voir d’aussi beaux espaces verts qui n’étaient là que pour être regardés… Puis les affichages se sont multipliés, dans chaque ville de la France que nous avons visitées, les plus belles pelouses se refusaient à nos pique-niques. Probablement pour que le gazon reste vert et parfait, pas de trace de pas, pas de touffes d’herbes arrachées, jamais!
Il y avait une autre chose qui déclenchait facilement des petites crises de colère chez l’une et chez l’autre pendant nos promenades. LES CROTTES DE CHIENS. PARTOUT! Il n’y a pas de règlement en France qui oblige les gens à ramasser les matières fécales de leurs compagnons canins. Nombre de fois nous avons presque mis nos pieds dans de la marde, nombre de fois nous avons regardé un maître attendre que son chien défèque sur le trottoir et poursuivre son chemin sans se dire que la personne suivante allait en traîner l’odeur et la couleur sous son soulier. Combien de “tabar**, cri**” vous pensez que deux Québécoises peuvent dire en manquant de se mettre les pieds dans de la crotte aux deux pas? En conclusion, en France, tu peux pas marcher sur leurs pelouses, mais dans la marde de leur chien, y’a pas de problème!

L’absence de fantaisie

Après plusieurs repas en terre française, force nous est de constater qu’il manque de fantaisie dans leurs vies. Lauriane l’a parfaitement exprimé ainsi: “Les français n’ont pas de fantaisie, ils prennent leur pain pas de beurre, leur café pas de lait, pis leur bacon pas de bacon!!” À ceci j’ajouterai pour vous convaincre pleinement que lorsqu’ils sortent fêter, ce que les bars servent comme nourriture en fin de soirée quand ils ont faim, ce sont des sandwichs jambon-beurre!!! Pas des nachos, des ailes de poulet, des bâtonnets de fromage ou de la poutine, non non, des sandwichs jambon-beurre.

 

La fin de notre récit de voyage en terre française suivra bientôt, en attendant on continue de vous encourager à nous laisser des petits mots, des commentaires ou des défis! Il vous faudra toutefois les adaptez pour la Suisse, car c’est maintenant là que notre packsac se trouve!

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

3 Commentaires

  • Répondre Vicky Fafard 4 juillet 2013 a 11 h 13 min

    Wow.. maintenant je veux aller à Carcassonne ! Selon les photos, on dirait que personne n’y habite maintenant !:P les gens vivent dans quoi? Les châteaux ? Les tours ? 😛 à quoi ressemble les maisons?

  • Répondre [Voyages] Du soleil en France (Partie 2) | Web et mascara 10 juillet 2013 a 11 h 46 min

    […] avoir visité Carcassonne, nous nous dirigeons vers Sète, petit village au sud de la France. Voici la fin de nos aventures […]

    • Répondre Melanie Lorrain 13 juillet 2013 a 12 h 54 min

      Il y a quelques personnes qui vivent dans la cité, mais la plupart vivent en bas de celle-ci dans des bâtiments qui ressemblent beaucoup au style qu’on voit sur les photos. On peut visiter les tours, mais ce n’est plus utilisé, on s’en doute! 😛 Sinon, dans la cité, c’est généralement des commerces qui se trouvent dans les vieux bâtiments, boutiques, restos, hôtels, etc. Je recommande d’aller visiter Carcassonne à n’importe qui, c’est vraiment une belle place!

    Laisser un commentaire